Le lancement de la mission de la Constellation RADARSAT permet d’accroître la connaissance de la situation lors des opérations

Article de nouvelles / Le 13 juin 2019

Ministère de la Défense nationale

Le lancement de la mission de la Constellation RADARSAT (MCR), dirigée par l’Agence spatiale canadienne, a eu lieu le 12 juin 2019, à la base aérienne Vandenberg, en Californie, et s’est effectué au moyen d’une fusée Falcon 9 de SpaceX.

Les trois satellites identiques d’observation terrestre munis de radars à synthèse d’ouverture qui composent la constellation auront accès quotidiennement à 90 % de la surface de la Terre ainsi qu’à l’Arctique jusqu’à quatre fois par jour. Ils disposeront également d’un système d’identification automatique, qui permet une détection et une localisation plus précises des navires en temps quasi réel. Les satellites de la MCR tourneront autour de la Terre à une altitude de 600 km. Les trois satellites ont chacun une durée de vie de sept ans.

En 2016, l’Aviation royale du Canada est devenue l’autorité fonctionnelle de la capacité spatiale interarmées dans les Forces armées canadiennes. À ce titre, elle s’emploie à accroître la capacité spatiale des Forces armées canadiennes à l’appui d’opérations interarmées et multinationales.

« Les activités des Forces armées canadiennes liées à l’espace sont essentielles au déroulement d’opérations efficaces tant au pays qu’à l’étranger, affirme le brigadier-général Kevin Whale, de l’Aviation royale canadienne, directeur général – Espace et commandant du Commandement de la composante spatiale interalliée. Le lancement de la mission de la Constellation RADARSAT permet une connaissance accrue du domaine maritime, une surveillance mondiale de zones étendues ainsi qu’une importante contribution aux activités de collaboration avec les alliés. »

Les FAC dépendent des capacités liées à l’espace pour une vaste gamme de fonctions, comme le commandement et le contrôle, les renseignements météorologiques, la navigation, les communications, la cartographie et les activités de recherche et de sauvetage. 

Les FAC utiliseront les données issues de la MCR pour prendre des décisions éclairées relativement à des opérations au pays et à l’étranger, dont détecter tout changement dans les milieux terrestres et maritimes, soutenir le renseignement, la surveillance et la reconnaissance dans le cadre d’opérations à l’étranger, ainsi qu'assurer la connaissance du domaine maritime à l’étranger et la surveillance des voies d’approche du Canada (y compris l’Arctique).

Mentionné dans la politique de défense du Canada, Protection, Sécurité, Engagement, le lancement de la MCR s’inscrit dans les mesures liées à l’acquisition de capacités spatiales pour accroître la connaissance de la situation au moyen de l’observation de la Terre par satellite.

Plus de douze ministères fédéraux ont recours aux données RADARSAT. La mission de la Constellation RADARSAT est le fruit d’une collaboration directe entre l’Agence spatiale canadienne, Ressources naturelles Canada, le ministère de la Défense nationale, Environnement et Changement Climatique Canada, Agriculture et Agroalimentaire Canada, Pêches et Océans Canada, et Sécurité publique Canada, entre autres. Les satellites de la MCR appartiennent au gouvernement du Canada, qui en assurera l’exploitation. La mission vise essentiellement à assurer l'accessibilité à des données afin d’offrir des services aux Canadiens.

Rester à jour

Date de modification :