Un duo père-fils de la Réserve de l’ARC sert côte à côte

Galerie d'images

Article de nouvelles / Le 16 juin 2021

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

Par Holly Bridges

Tous les jours, dans l’atelier de plomberie et de chauffage de la 192e Escadrille de génie construction ­ une unité de la Réserve de l’ARC située à Aldergrove, en Colombie-Britannique, vous pourriez voir l’aviateur Mathieu Pelletier et son père, le sergent René Pelletier, travailler côte à côte. Comme ils vivent sous le même toit, ils sont autorisés à travailler l’un près de l’autre pendant les restrictions de la pandémie de COVID‑19.

Une affaire familiale

« Le Sgt Pelletier est mon père au travail, mais je n’ai pas le luxe de l’appeler ainsi en raison de la chaîne de commandement, » explique l’Avr Pelletier. « À la maison, il est juste papa. »

Le duo père-fils, tous deux techniciens en plomberie et chauffage, ont auparavant travaillé ensemble comme civils dans les champs de pétrole de l’Alberta. Le Sgt Pelletier, considéré comme l’un des principaux experts des FAC dans l’érection de structures à coque souple comme des abris Weatherhaven et des hangars d’aéronefs dans des conditions austères, travaillait à temps partiel dans le domaine des sables bitumineux, après plus de 21 ans dans la Force régulière et 23 ans dans la Force de Réserve.

Une nouvelle ère

« Je suis très fier de mon père et du travail qu’il a accompli au fil des ans. C’est un héritage très important dont je peux hériter. Mais en même temps, je sais que ce que je peux apporter à l’Armée est différent de ce qu’il a apporté, parce que c’est une nouvelle ère.

Je ne vois pas cela comme si j’étais coincé dans son ombre. Je vois ça comme une longue ombre de toute notre famille. Et finalement nous sortons dans la lumière à l’avant, et nous l’étendons. »

Faisant sa propre marque, mais toujours reconnaissant pour le mentorat de son père, l’Avr Pelletier n’était que trop heureux de suivre les traces de son père en rejoignant la Réserve de l’ARC en 2015 en raison de l’instabilité de l’industrie pétrolière et des chèques de paie irréguliers.

Meilleure stabilité

« C’est peut-être beaucoup moins bien payé que de faire partie d’une équipe d’exploration au milieu de nulle part sur une plateforme pétrolière ou de monter un camp à huit heures de route de tout. Mais je sais que le chèque de paie sera versé chaque semaine. Je sais que j’ai du travail, et je sais qu’au bout du compte, il y a une pension. »

Ainsi, qu’il travaille à l’atelier de la 192 Ele GCu avec son père, ou qu’il soit déployé dans le cadre d’un exercice ou d’une opération des FAC, l’Avr Pelletier est sûr d’une chose : il est extrêmement fier de son métier militaire.

« Mon travail consiste à donner à [nos membres] un endroit où revenir. Je leur donne des toilettes qui fonctionnent, des douches chaudes, du gaz dans la cuisine pour la nourriture, et un endroit où ils peuvent, pendant un moment, oublier où ils sont pour ne pas avoir à y penser, qu’ils soient ou non dans une zone de guerre. Je peux leur donner ce moment de paix. »

Note de l'Éditeur: Après la date de publication de cet article, le Sergent Pelletier a pris sa retraite de la Force de Réserve.

Si vous souhaitez faire une différence comme l’Avr et le Sgt Pelletier, la Réserve de l’ARC offre de nombreuses possibilités d’emploi à temps partiel. Les conjoints ou les adultes à charge de l’ARC qui cherchent du travail sont également encouragés à postuler. L’une des professions de la Réserve de l’ARC qui embauche actuellement à temps partiel dans toutes les escadres de l’ARC est celle de technicien de soutien des opérations aériennes. Visitez www.forces.ca pour postuler.

 

Liens connexes

https://forces.ca/fr/carriere/techniciens-de-soutien-des-operations-aeriennes/

https://cmea-agmc.ca/192-cef-receives-canadian-forces-commendation (en anglais seulement)

http://www.rcaf-arc.forces.gc.ca/fr/article-modele-revue.page?doc=ceremonie-de-la-premiere-pelletee-de-terre-a-la-192e-escadrille-de-genie-construction/hmlpcexc

 

Date de modification :