Célébrons le Mois de la fierté avec le sergent Cloutier

Article de nouvelles / Le 20 juillet 2021

Le Sgt Carole Cloutier est administratrice des ressources humaines (RH) de l’ARC au Quartier général du Groupe du recrutement des Forces armées canadiennes à Borden, fière mère de trois enfants, et membre active du comité du Réseau de la fierté de la Base des Forces canadiennes (BFC) Borden.

Dans son rôle d’administratrice des RH, le Sgt Cloutier veille à ce que les dossiers personnels des militaires soient tenus à jour et offre à ces derniers un soutien administratif.

Mère célibataire, le Sgt Cloutier s’est enrôlée à l’âge de 35 ans dans les Forces armées canadiennes (FAC) afin d’offrir une vie stable à ses enfants et de s’assurer un revenu constant. C’est à peu près à cette époque qu’elle a commencé à se définir comme lesbienne.

« Je suis fier de qui je suis », déclare le Sgt Cloutier. Elle attribue cela en grande partie à ses enfants, qui ont accepté pleinement ce fait et prenaient plaisir à dire à leurs amis comme ils étaient fiers de leur mère. « Quand leurs amis venaient chez nous, ils disaient : "Ça, c’est ma mère, et elle est gaie!" Ils sont tout simplement incroyables. »

Dans son rôle de coprésidente du comité du Réseau de la fierté de Borden, le Sgt Cloutier rencontre régulièrement le Lcol Bishop, champion du Réseau de la fierté de Borden. Elle est particulièrement contente du soutien reçu à la BFC Borden et au mess des soldats et caporaux lors de la planification d’activités divertissantes destinées à la communauté LGBTQ2+ (lesbiennes, gais, bisexuels, transgenres, queers ou en questionnement, bispirituels et plus) et leurs familles.

Le Sgt Cloutier est aux premières loges pour constater à quel point le Réseau de la fierté est important pour les militaires concernés de la région. « Nous sommes là pour les membres de notre communauté. Nous ne sommes pas des conseillers, mais nous coordonnons des événements et renvoyons les gens vers les entités qui conviennent si eux ou leurs familles ont besoin de soutien », explique-t-elle. « S’ils ont besoin d’aide, les membres de la communauté LGBTQ2+ et leurs familles peuvent communiquer avec le Réseau de la fierté local. Évidemment, ils ont aussi droit aux mêmes avantages et services que tous les autres militaires des FAC. »

Interrogée sur son expérience en tant que militaire qui s’identifie comme LGBTQ2+, voici la réponse du Sgt Cloutier : « Les FAC ont été très accueillantes et nous ont acceptés, ma famille et moi. À l’exception de quelques personnes de la vieille école, j’ai reçu beaucoup de soutien et j’ai été très bien accueillie. »

« Nous sommes comme tout le monde. Nous ne cherchons pas à avoir un traitement spécial. En fait, j’aimerais qu’un jour militaires et familles puissent travailler et vivre ensemble tout simplement. Nous avons déjà fait beaucoup de chemin et je suis fière du travail accompli jusqu’à aujourd’hui. »

Le Sgt Cloutier ajoute que le Groupe consultatif du réseau de la fierté de l’Équipe de la Défense a été créé le 17 mai 2021, ce qui a eu une incidence sur les FAC d’un océan à l’autre; des drapeaux de la fierté ont été hissés dans la plupart des bases au Canada à cette occasion. Elle mentionne avoir des sentiments partagés et ajoute qu’elle serait ravie d’offrir ses services pour aider les hauts dirigeants de l’ARC à mettre sur pied des services de soutien à l’intention des membres de la communauté LGBTQ2+ et de leurs familles.

Date de modification :