Dates importantes dans l’histoire de l’Aviation

Voici certaines dates clés de l’histoire de la Force aérienne.

 

 DateÉvénement
Le 23 février 1909 Le Silver Dart, un appareil plus lourd que l’air et commandé, effectue Le premier vol motorisé au Canada, à Baddeck (Nouvelle-Écosse).
Le 2 août 1909 Le Silver Dart exécute Le premier vol d’une série de quatre au Camp Petawawa (Ontario). Son constructeur veut ainsi démontrer Les capacités de l’appareil aux militaires. L’avion s’écrase pendant Le quatrième vol.
Le 4 août 1914 La Grande-Bretagne déclare la guerre à l’Allemagne et, par conséquent, Le Canada se retrouve aussi en guerre. C’est Le début de la Première Guerre mondiale. the First World War begins.
Le 16 septembre 1914 Le colonel Sam Hughes approuve la formation du Corps d’aviation canadien.
Le 4 février 1915 Le lieutenant William F. Sharpe devient Le premier mort de l’histoire de l’aviation militaire canadienne quand il est tué pendant un vol d’entraînement à Shoreham (AngLeterre).
Le 2 février 1917 Le capitaine William « Billy » Bishop exécute un raid à l’aube contre l’aérodrome d’Estourmel (France) mérite ainsi la Croix de Victoria.
Le 13 mars 1917 Le Royal Flying Corps (RFC) Canada établit un quartier général à Toronto pour entraîner son personnel. Trois jours plus tard, Le quartier général déménage au Camp Borden (Ontario).
Le 13 mars 1917 Le roi George V décerne la Croix de Victoria au capitaine Billy Bishop; il est Le premier aviateur canadien à mériter cet honneur.
Le 1er avril 1918 Le roi George V décerne la Croix de Victoria au capitaine Billy Bishop; il est Le premier aviateur canadien à mériter cet honneur.
Le 5 septembre 1918 Le Service aéronaval de la Marine royaLe du Canada (RCNAS) est créé.
Le 19 septembre 1918 Le gouvernement du Canada approuve la formation de la Force aérienne du Canada (FAC).
Le 11 novembre 1918 L’armistice met fin à la Première Guerre mondiaLe.
Le 20 novembre 1918 Les 1er et 2e Escadrons de la FAC sont créés à Upper Heyford (Angleterre).
Le 5 décembre 1918 Le Cabinet décide de ne pas conserver Le RCNAS « tel qu’il existe », ce qui en sonne effectivement Le glas. Le dernier membre du RCNAS termine sa période de service Le 10 décembre 1919.
Le 7 janvier 1919 La RAF Canada est dissoute avec Le départ du personnel du Camp Borden et la liquidation de l’équipement du Camp.
Le 25 mars 1919 La 1re Escadre de la FAC est formée au Royaume-Uni pour administrer Les escadrons de cette dernière.
Le 6 juin 1919 Le Conseil de l’aéronautique canadien est fondé pour contrôler tous Les vols qui sont effectués au pays. Il est constitué en vertu d’un décret en conseil, Le 23 juin.
Le 28 janvier 1920 Le 1er Escadron de la FAC est dissous.
Le 5 février 1920 Le 2e Escadron de la FAC est dissous.
Le 18 février 1920 La FAC au Canada est autorisée à exister au pays en tant que force non permanente et non professionnelLe administrée par Le Conseil de l’aéronautique. Son lieu d’entraînement est au Camp Borden (Ontario).
Le 30 novembre 1921 L’emblème de la FAC, sur Lequel figure la cocarde de la RAF, est hissé pour la première fois au Camp Borden.
Le 28 juin 1922 La Loi sur la défense nationaLe (LDN), qui sépare de façon définitive la FAC de l’Aviation civiLe et rend la FAC permanente, reçoit la sanction royaLe.
Le 28 novembre 1922

Les officiers de la FAC adoptent Les grades de l’Aviation et cessent d’utiliser ceux de l’Armée.

Le 1er janvier 1923 La LDN entre en vigueur, et Le ministère de la Défense nationaLe est créé. La Commission de l’aéronautique cesse d’exister, et la FAC, Le ministère du Service naval et Le ministère de la Milice et de la Défense relèvent désormais du nouveau ministère de la Défense nationaLe (MDN).
Le 15 février 1923 Le roi George V approuve l’ajout du qualificatif « royal » au nom de la FAC.
Le 19 mars 1923 L’ARC adopte l’uniforme bleu-gris de la RAF.
Le 23 avril 1923 La devise de la FAC, Sic itur ad astra (Telle est la voie vers Les étoiLes), est remplacée par celLe de la nouvelLe ARC, Per ardua ad astra (À travers Les embûches jusqu’aux étoiLes), qui est empruntée à la RAF. La FAC attendra cependant à l’été de 1928 pour demander officielLement d’utiliser la devise.
Le 1er avril 1924 La FAC devient officielLement l’Aviation royale canadienne (ARC) et une composante permanente de la force de défense du Canada.
Le 20 décembre 1924 Le premier défilé des escadres de l’ARC a lieu au Camp Borden.
Le 14 juillet 1936 La RAF forme quatre commandements (Fighter, Bomber, Coastal et Training). Le personnel de l’ARC sert avec distinction dans ces commandements pendant la Seconde Guerre mondiale.
Le 19 novembre 1938 L’officier supérieur de l’ARC, qui relevait jusque-là du chef d’état-major général, rendra désormais compte directement au ministre de la Défense nationale, ce qui met l’ARC sur un pied d’égalité avec la Marine royale canadienne et l’Armée canadienne.
Le 15 décembre 1938 L’officier supérieur de l’ARC prend le nouveau nom de chef d’état-major de l’Air; Le vice-maréchal de l’air George Mitchell Croil, AFC, devient Le premier CAS.
Le 1er septembre 1939 L’Allemagne attaque la Pologne. L’ARC est mise en service actif.
Le 10 septembre 1939 Le Canada déclare la guerre à l’Allemagne et entre dans la Seconde Guerre mondiale.
Le 17 décembre 1939 Un accord mettant sur pied le Plan d’entraînement aérien du Commonwealth britannique (PEACB) est signé.
Le 1er janvier 1940 Le Quartier général de l’ARC outre-mer est mis sur pied à Londres (Angleterre).
juillet 1940 L’ARC adopte son propre emblème qui fait voir une feuilLe d’érable au centre de la cocarde.
Le 10 juillet 1940 La bataille d’Angleterre commence.
Le 19 novembre 1940 Un décret en conseil autorise la formation de la Ligue des cadets de l’Air du Canada qui préparera des jeunes garçons de 12 à 18 ans à s’enrôler ensuite dans l’ARC.
Le 1er mars 1941 Les escadrons de l’ARC outre-mer adoptent des désignations numériques dans la gamme 400 pour éviter la confusion avec les escadrons de la RAF.
Le 2 juillet 1941 La création du Corps auxiliaire féminin de l’Aviation canadienne (CWAAF) est autorisée, ce qui lui permet de recruter des femmes pour les métiers du personnel de piste.
Le 7 décembre 1941 Le Canada déclare la guerre au Japon.
Le 3 février 1942 Le CWAAF devient la Division féminine (WD) de l’ARC.
Le 19 août 1942 Six escadrons de chasse de l’ARC et deux escadrons de coopération de l’Armée assurent un appui aérien pendant le raid de Dieppe.
Les 24 et 25 mars 1944 Neuf prisonniers de guerre canadiens prennent part à la « Grande évasion ». Ils sont repris, et six d’entre eux sont exécutés par la Gestapo.
Le 6 juin 1944 C’est le jour J, qui marque le début de l’invasion de la Normandie et de la libération de l’Europe. L’ARC assure la supériorité aérienne.
Le 31 mars 1945 Le PEACB prend fin.
Le 8 mai 1945 Le jour de la victoire en Europe (VE). Le cessez-le-feu entre en vigueur avec la capitulation de l’Allemagne Le 7 mai. La Seconde Guerre mondiale prend fin en Europe.
Le 14 août 1945 Le jour de la victoire au Japon (VJ). Le Japon capitule, et la Seconde Guerre mondiale prend fin.
Le 19 janvier 1946 L’ARC adopte une cocarde ayant une feuille d’érable rouge en son centre comme emblème officiel et elle en autorise l’utilisation sur tous ses aéronefs.
Le 26 juin 1946 Un programme de temps de paix à l’intention des cadets de l’Air est mis sur pied par la Ligue des cadets de l’Air du Canada et par l’ARC. Il met l’accent à la fois sur l’aviation et la formation au civisme.
Le 1er octobre 1946 Un programme de temps de paix à l’intention des cadets de l’Air est mis sur pied par la Ligue des cadets de l’Air du Canada et par l’ARC. Il met l’accent à la fois sur l’aviation et la formation au civisme.
Le 31 décembre 1946 La Division féminine de l’ARC est dissoute.
Le 30 septembre 1947 Les forces armées canadiennes « font relâche » après avoir été en service actif depuis septembre 1939.
Le 8 février 1948 Les Flyers de l’ARC remportent la médailLe d’or et le championnat mondial de hockey amateur sur glace aux Jeux olympiques d’hiver en Suisse.
novembre 1948 Le premier numéro de la revue Roundel paraît.
Le 4 avril 1949 L’accord sur l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) est signé.
Le 5 juin 1950 Le drapeau de l’ARC et Le drapeau royal sont consacrés à Ottawa. C’est la première fois qu’une force aérienne royale nationale, ou un particulier, se voit conférer Le drapeau royal.
Le 24 juin 1950 La Corée du Nord envahit la Corée du Sud, et la guerre de Corée commence.
Le 21 mars 1951 L’enrôlement de femmes dans la force régulière de l’ARC est autorisé.
Le 2 juillet 1951 Les premières recrues féminines d’après la guerre sont portées à l’effectif de l’ARC.
Le 27 juillet 1953 La Convention d’armistice en Corée est signée. Elle établit la frontière entre la Corée du Nord et la Corée du Sud, et un cessez-Le-feu entre en vigueur. Puisqu’aucun traité de paix n’a été signé, Les deux pays sont encore techniquement en guerre l’un contre l’autre à ce jour.
Le 21 mars 1955 On annonce la construction d’un réseau radar défensif dans le nord du Canada et en Alaska; il s’agit du Réseau d’alerte avancé (DEW).
Le 31 juillet 1957 Le Réseau DEW commence à fonctionner.
Le 12 mai 1958 Les États-Unis et Le Canada signent l’Accord sur le Commandement de la défense aérienne de l’Amérique du Nord et s’engagent à assurer ensemble la défense de l’Amérique du Nord.
Le 1er octobre 1961 L’ARC assume la direction de la Station Beausejour (Manitoba). Il s’agit du premier des 11 emplacements radars du Réseau Pinetree appartenant à l’Aviation américaine à être cédé au Canada.
Le 28 décembre 1961

La première unité de missile Bomarc de l’ARC, l’escadre No 446, est établit à North Bay (Ontario).

Le 1er février 1968 La loi sur la réorganisation des Forces canadiennes entre en vigueur et elle intègre dans une seule entité unifiée qui s’appellera « Forces canadiennes » Les trois éléments que sont la Marine royale canadienne, l’Armée canadienne et l’ARC. Le Quartier général de l’ARC est dissous, et les activités aériennes sont réparties entre diverses composantes fonctionnelles.
Le 2 septembre 1975 Le Commandement aérien est formé à Winnipeg (Manitoba) et il est chargé de toutes les opérations aériennes des Forces canadiennes.
Le 31 juillet 1982 Le gouverneur général Edward Shreyer remet ses nouveaux drapeaux consacrés au Commandement aérien, à Winnipeg (Manitoba).

1985

La Force aérienne revient à l’uniforme bleu pâle.
Le 17 mai 1985 L’Accord sur la modernisation du système de la défense aérienne de l’Amérique du Nord est signé à Québec. Il établit le système d’alerte du Nord (SAN) pour remplacer le réseau d’alerte avancé (DEW).
Le 1er août 1986 Le démantèlement de plusieurs emplacements radars du Réseau Pinetree est autorisé après la construction des premiers emplacements radars du SAN.
Le 2 août 1990 L’Iraq envahit le Koweït. Les Forces canadiennes sont déployées dans la région du golfe Persique dans le cadre de l’opération Friction. Elles fournissent un groupe opérationnel naval, un hôpital de campagne et 24 chasseurs CF-18.
Le 17 janvier 1991 La campagne aérienne contre les forces de Saddam Hussein commence deux jours après la date lui ayant été imposée pour le retrait de ses forces du Koweït. Les opérations terrestres commencent le 24 février, et l’opération prend fin le 3 mars quand Hussein accepte de se retirer du Koweït.
Le 3 juillet 1992 Le transport aérien de fournitures à Sarajevo commence. Il est coordonné par le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. La contribution canadienne, appelée opération Airbridge, se poursuit jusqu’au 31 mars 1995.
Le 1er janvier 1993 Les opérations aériennes cessent à la 1re Division aérienne en Europe.
Le 1er avril 1993 Les escadres sont rétablies dans tout le Commandement aérien. Par exemple, la Base des Forces canadiennes Bagotville (Québec) devient la 3e Escadre Bagotville. La 16e Escadre est mise sur pied à St-Jean (Québec) (et déménagera plus tard à la BFC Borden, en Ontario) pour devenir un centre d’instruction pour le Commandement aérien. Certaines escadres sont des unités hébergées dans d’autres bases.
Le 31 juillet 1997 La 1re Division aérienne du Canada est créée, Le Quartier général du Commandement aérien déménage à Ottawa et le bureau du chef d’état-major de la Force aérienne est recréé. Les quartiers généraux de groupe disparaissent et la 1re Division aérienne du Canada en assume les fonctions.
Le 24 mars 1999 L’opération Allied Force de l’OTAN, la campagne aérienne contre des objectifs au Kosovo, commence. La contribution du Canada grandit à 18 CF-18 et 300 membres du personnel, et la mission est surnommé Opération Echo. Le 20 juin, Le Secrétaire général de l’OTAN a officielLement mis fin a l’opération aérienne.
Le 22 avril 2001 Chris Hadfield, ancien pilote de CF-18, devient le premier Canadien à marcher dans l’espace au cours de sa deuxième mission à bord de la navette spatiale Endeavour.
Le 11 septembre 2001

Des attaques terroristes sont déclenchées contre les États-Unis. Les aéroports canadiens acceptent 224 avions détournés et plus de 33 000 passagers déplacés. Toutes les forces du NORAD, y compris Les CF-18 Hornet de la Région canadienne de ce commandement, sont sur un pied d’alerte pour faire échec à d’autres attaques éventuelles.

Le 8 octobre 2001 La contribution du Canada à la campagne d’Afghanistan commence
Le 18 novembre 2001 Le premier déploiement de la Force aérienne dans le cadre de la campagne d’Afghanistan commence. C’est le détachement de transport aérien stratégique qui l’exécute.
Le 27 novembre 2001 Deux CP-140 Aurora se rendent dans la région de l’Afghanistan pour soutenir le Groupe opérationnel naval canadien dans le cadre de l’opération Apollo.
Le 27 décembre 2001 Forces canadiennes commencent leur travail au Camp Mirage, dans Les Émirats arabes unis. L’unité qui s’y trouve s’appellera éventuelLement « élément de soutien de théâtre ».
Le 16 août 2003 Le Camp Mirage est affecté à l’opération Athena (mise sur pied en juillet 2003).
Le 13 juillet 2005 Pour la première fois depuis la guerre de Corée, une mission de ravitaillement par aérolargage est exécutée pour des troupes engagées dans des opérations de combat en Afghanistan.
Le 6 décembre 2008 L’Escadre aérienne de la Force opérationnelle interarmées est mise sur pied en Afghanistan dans le cadre de l’opération Athena.
Le 24 juin 2009 La 2e Division aérienne du Canada/Division de la doctrine et de l’instruction de la Force aérienne est créée à Winnipeg.
Le 21 novembre 2009 La Mission de formation de l’OTAN en Afghanistan (MFO-A) commence. La contribution canadienne prend le nom d’opération Attention, et des membres de la Marine, de l’Armée et de la Force aérienne y participent.
Le 5 novembre 2010 Le Camp Mirage ferme.

Le 25 février 2011

La Force opérationnelle interarmées à Malte, qui représente la première étape de l’opération Mobile, commence. Pendant 11 jours, la Force aérienne aide à évacuer de la Libye des ressortissants canadiens et étrangers.
Le 18 mars 2011 La deuxième étape de l’opération Mobile commence. On l’appelle Force opérationnelle Libeccio, et il s’agit de la mission de combat des Forces canadiennes exécutée dans le cadre de l’opération Unified Protector dirigée par l’OTAN dans les espaces maritimes voisins de la Libye et dans le ciel de ce pays.
Le 7 juillet 2011 La mission de combat des Forces armées canadiennes prend fin en Afghanistan. La dernière unité aérienne de l’ARC rentre au pays en novembre, et l’opération Athena prend fin le 1er décembre.
Le 16 août 2011 Les noms « Marine royaLe canadienne », « Armée canadienne » et « Aviation royale canadienne » sont rétablis et remplacent les désignations « Commandement maritime », « Commandement de la Force terrestre » et « Commandement aérien ».
Le 31 octobre 2011 L’opération Mobile prend fin.
Le 10 novembre 2013

Début de l’opération Renaissance, la contribution des Forces armées canadiennes à la mission d’aide humanitaire aux Philippines à la suite du passage du typhon Haiyan.

Le 18 mars 2014 Les dernières militaires canadiennes retour au pays.
Le 31 mars 2014 Fin de l’opération Attention.