L’ARC DANS LE CIEL DE LA CORÉE (1950-1953)

Les Coréens du Nord communistes franchissent en masse la frontière sud-coréenne en 1950. Cela marque le début de la première « saison chaude » de la guerre froide.

L’équipage d’un avion North Star du 426e Escadron décharge les bagages à la base aérienne Haneda près de Tokyo, après un vol à partir de McChord Field.

L’équipage d’un avion North Star du 426e Escadron décharge les bagages à la base aérienne Haneda près de Tokyo, après un vol à partir de McChord Field. La contribution canadienne à l’effort aérien commence au début de la guerre, quand le 426e Escadron de transport est rattaché au Service de transport aérien militaire de la United States Air Force. Elle déménage alors à la Base aérienne McChord, dans l’État de Washington, pour remplir ses fonctions.

L’escadron a un « effectif de guerre » de 12 Canadair C-54GM North Star et effectue 599 vols aller-retour au-dessus du Pacifique Nord pour transporter au Japon 13 000 militaires et trois millions de kilogrammes de marchandises et de courrier, qui sont déchargés pour être ensuite envoyés en Corée. L’itinéraire difficile et exténuant, qui comporte de longs segments au-dessus de l’océan, se caractérise par d’affreuses conditions météorologiques et suppose un atterrissage sur une piste traîtresse au milieu de l’Alaska, amène les équipages dangereusement près de l’espace aérien de l’Union soviétique. Bien qu’il y ait eu des accidents évités de justesse et quelques incidents, il n’y a eu aucun décès ni aucune perte de cargaison durant le pont aérien.

Le capt avn Ernie Glover a abattu trois MiG-15.

Au total, vingt-et-un pilotes de chasse de l’Aviation royale canadienne (ARC) (en plus du capitaine d’aviation Omer Lévesque, qui participe déjà à un échange avec les forces américaines au déclenchement de la guerre) se portent volontaires pour prendre les commandes d’appareils F-86 Sabre au sein de l’United States Air Force (USAF) même s’ils ne participent pas tous aux combats.

Ils effectuent des vols avec la 4th Fighter Interceptor Wing (4e Escadre de chasseurs d’interception) de l’USAF à Kimpo ou avec le 51st Fighter Interceptor Wing à Suwon et ils servent pendant six mois ou exécutent 50 missions de combat, selon la première de ces éventualités à se présenter. Une mission de combat consiste généralement à parcourir environ 200 miles (320 kilometres) au-dessus du territoire ennemi jusqu’à la zone tristement célèbre du « couloir des MiG » (près de la frontière chinoise), à patrouiller, à établir un contact avec les MiG-15 des communistes puis à les combattre.

L’ARC a comptabilisé neuf MiG abattus, deux probablement abattus et dix endommagés. Parmi les meilleurs pilotes, on retrouve le capitaine d’aviation Ernie Glover, qui a abattu trois MiG et en a endommagé trois autres, et le commandant d’aviation Doug Lindsay, qui a en abattu deux et en a endommagé trois autres.

La majorité du personnel de l’ARC qui sert en Corée, environ 800 personnes, vient du 426e Escadron, alors que le reste du personnel est constitué de pilotes de chasse, d’infirmières navigantes et de personnel d’approvisionnement, technique et de renseignement photographique. En outre, des membres de l’Armée canadienne sont intégrés à l’USAF comme contrôleurs aériens avancés dans le 6147e Groupe de contrôle tactique aérien de l’USAF, officieusement connu sous le nom de « Mosquitos ».

Le gouvernement du Canada a déclaré que 2013 serait l’Année des vétérans de la guerre de Corée pour souligner le 60e anniversaire de la signature de l’armistice le 17 juillet 1953.