LE DÉBUT DE LA GUERRE FROIDE (1945)

L’ARC a acquis son premier hélicoptère, un Sikorsky S51 (connu sous le nom H-5), le 5 avril 1947. Sept ont été livrés et ils ont été utilisés pour la recherche et sauvetage.

Finie l’amitié!

Le premier ministre soviétique Joseph Staline était le bon « oncle Joe » pendant la guerre contre Hitler, mais, en 1945, il ne semble guère mieux que le dictateur nazi. Les relations entre les alliés occidentaux et l’Union soviétique ont toujours été plutôt précaires. Toutefois, elles s’effondrent carrément non seulement quand les Soviétiques refusent de quitter les pays d’Europe de l’Est qu’ils ont occupés pendant leur avance vers Berlin, mais aussi quand ils y créent ou mettent en place des gouvernements de style soviétique.

L’Europe est divisée en deux : les démocraties occidentales, d’une part, et le Bloc de l’Est composé des pays satellites de l’Union soviétique communiste. L’Allemagne, notamment Berlin, est répartie entre les anciens alliés.

La guerre froide est commencée.

PLEINS FEUX SUR… LA FLYING FORTRESS NO 9202

Un avion Boeing B-17 Flying Fortress du 168e Escadron.

À la fin de la guerre, la situation médicale en Pologne est désespérée.

À la suite d’une demande formulée par la Croix-Rouge polonaise, l’équipage de la Flying Fortress no 9202 du 168e Escadron de transport lourd quitte Rockliffe, près d’Ottawa, le 19 octobre 1945 avec la pénicilline fournis par la Croix-Rouge canadienne. Le 4 novembre, au cours de son second vol, l’avion s’écrase en Allemagne, et les cinq membres de l’équipage perdent la vie. Flying Fortress no 9205 et son équipage exécute un vol de remplacement en mi-novembre. En tout, l’Aviation royale canadienne (ARC) a transporté cinq tonnes d’antibiotiques dont la Pologne a cruellement besoin.

Les cinq aviateurs tués sont enterrés proche de Muenster (Allemagne).

Une plaque installée dans la chapelle militaire d’Uplands, à Ottawa, qui est une réplique en anglais de la plaque en polonais exposée à Varsovie, rend hommage aux disparus. Chaque année, des membres du corps diplomatique polonais et des Forces armées canadiennes participent à une cérémonie en leur mémoire.