CT156105 Harvard II - Épilogue

Galerie d'images

Rapport / Le 27 janvier 2017 / Numéro de projet : CT156105 - A Category

Lieu : 13 NM au sud-ouest de CYMJ
Date : 27 janvier 2017
État : Investigation complétée

Épilogue - version PDF, 139Kb

Épilogue

Un aéronef CT156 Harvard II exploité par la 15e Escadre Moose Jaw (Saskatchewan) comptait à son bord deux pilotes de la 2e École de pilotage des Forces canadiennes. L’équipage navigant comprenait un pilote instructeur qualifié qui occupait le siège arrière et surveillait le vol, ainsi qu’un élève-pilote aux commandes, assis dans le siège avant. La mission d’instruction visait à effectuer des exercices, notamment des séquences de vol à vue comprenant des manœuvres de voltige aérienne élémentaires.

Lors d’une entrée d’une séquence de voltiges, l’instructeur n’était pas satisfait du déroulement de la manœuvre, et il a demandé à l’élève‑pilote de rétablir l’aéronef. Pour ce faire, il croyait que l’élève-pilote effectuerait une sortie d’assiette inhabituelle de cabré. Toutefois, l’élève‑pilote n’a pas effectué la procédure de rétablissement attendue, car il croyait que l’aéronef n’était plus en vol stabilisé, et il a plutôt suivi une procédure de sortie d’une perte de maîtrise par inadvertance. Le pilote instructeur a pris les commandes pour tenter une sortie d’assiette inhabituelle, mais croyant que l’appareil ne répondait pas aux sollicitations, il a repris la procédure de sortie d’une perte de maîtrise par inadvertance. La force g a diminué durant cette dernière tentative de rétablissement, ce qui a mené à un état d’apesanteur au cours duquel le circuit de lubrification n’a plus alimenté adéquatement en huile le moteur et le boîtier réducteur.

Une fois l’aéronef rétabli, les performances du moteur se sont dégradées. L’instructeur a augmenté la puissance du moteur pour tenter d’obtenir un profil de plané en vue du retour à la base, mais en vain. Les performances du moteur ont continué de se dégrader, ce qui a poussé l’équipage à effectuer une éjection volontaire. Les deux membres d’équipage ont été légèrement blessés pendant l’éjection, mais l’élève-pilote a subi d’autres blessures lors de l’atterrissage en parachute.

L’élève-pilote a suivi une procédure qui a placé l’aéronef dans un régime de vol à faible énergie et en état d’apesanteur. Sans le savoir, le pilote instructeur qualifié a laissé l’aéronef en état d’apesanteur plus longtemps que ne le permet la limite prescrite dans le manuel de vol approuvé des Forces canadiennes (MVAFC) de l’aéronef CT156 Harvard II, ce qui a nui à la lubrification de composants essentiels du moteur et du boîtier réducteur. La lubrification insuffisante subséquente a causé des dommages et, ultimement, la panne du moteur.  

Des recommandations ont été faites pour améliorer la formation donnée aux instructeurs ainsi qu’aux élèves-pilotes, et accorder une attention toute particulière aux régimes de vols critiques, comme le vol en état d’apesanteur, et à la façon de les éviter. Des modifications aux pratiques de maintenance des aéronefs ont également été recommandées, notamment une étroite surveillance de la consommation d’huile et l’emballage de l’équipement de survie du siège.

Date de modification :