CF188747 Hornet - Épilogue

Rapport / Le 28 novembre 2016 / Numéro de projet : CF188747 - A Category

Endroit : Polygone de tir aérien de Cold Lake (Alberta)
Date : 2016-11-28
État : Investigation Complétée

Epilogue

Le pilote de l’aéronef CF188747, dont l’indicatif d’appel était « Swift 32 », faisait partie d’une formation de deux appareils dirigée par « Swift 31 » dans le cadre d’une mission d’instruction air-sol. L’objectif de la mission consistait en un exercice de largage en palier de deux bombes inertes MK8 et du tir de deux projectiles d’exercice guidés par laser simulant des bombes à guidage laser dans le polygone de tir aérien de Cold Lake. Le plan prévoyait une approche de la cible et le largage de l’armement à 600 pieds d’altitude au-dessus du niveau du sol. Afin d’éviter la fragmentation des bombes simulées suivant le largage de celles-ci, chaque pilote devait effectuer une manoeuvre de dégagement en exécutant un virage serré résultant en un changement de cap de 90 degrés.

Après avoir largué sa bombe Mark 83, Swift 32 a piloté son appareil en donnant l’impression qu’il tentait de repérer visuellement le point d’impact de son arme, résultant à une perte de plus de 200 pieds d’altitude. Swift 32 a ensuite assumé le rôle de chef tactique, tandis que Swift 31 évoluait à environ 2 milles derrière lui et pointait son laser sur la cible à l’intention de Swift 32, qui a alors largué un projectile d’exercice guidé par laser. L’approche de la cible a été effectuée à environ 500 pieds au-dessus du niveau du sol.

Immédiatement après avoir largué son projectile d’exercice guidé par laser, Swift 32 a amorcé un virage serré vers la gauche pour atteindre un angle d’inclinaison maximal de 118 degrés sur la gauche, tandis qu’il subissait une accélération d’environ 5 g. Le nez de l’appareil a commencé à glisser vers l’horizon, puis ensuite sous l’horizon, et l’appareil s’est finalement trouvé dans un angle de piqué de moins 17 degrés tout en générant un taux de descente élevé.

L’aéronef a amorcé un mouvement de roulis sur la droite environ 1,5 seconde avant l’impact. L’angle d’inclinaison était réduit à environ 30 degrés sur la gauche, tandis que l’angle d’attaque était d’environ moins 10 degrés au moment de l’impact avec le sol. Swift 32 n’a effectué aucun appel radio pendant le virage, il ne s’est pas éjecté, et il a été blessé mortellement lorsque l’aéronef a percuté le sol dans un virage en descente vers la gauche.

La preuve disponible permet d’écarter tout scénario de défaillance mécanique, d’impact d’oiseau ou d’incapacité du pilote. Par conséquent, il semble que le pilote était en mesure de maîtriser l’aéronef, mais qu’il n’a pas surveillé adéquatement la trajectoire de vol pendant qu’il pilotait à basse altitude. L’aéronef s’est incliné excessivement, et son nez s’est abaissé bien en-dessous de l’horizon. Un rétablissement a peut-être été tenté à la dernière seconde, mais l’attitude ne suffisait pas pour redresser l’aéronef en toute sécurité. Même s’il est impossible d’établir hors de tout doute la raison pour laquelle le pilote n’a pas surveillé la trajectoire de vol, les preuves circonstancielles laissent entendre que le pilote a peut-être été distrait de la tâche critique de maintenir sa hauteur de dégagement, tandis qu’il tentait de repérer le point d’impact de son projectile. Rapport d’enquête sur la sécurité des vols – CF188747 – 28 novembre 2016

Les recommandations liées à la sécurité comprennent le renforcement des principes de l’instruction et de la sensibilisation au vol à basse altitude ainsi que l’amélioration de l’instruction sur les réactions aux avertissements du système d’avertissement et d’alarme d’impact.

Date de modification :