Le transfert du Lancaster KB882 d’Edmundston au Musée national de la Force aérienne du Canada

Article de nouvelles / Le 3 octobre 2017

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

Par Joanna Calder

L’une des attractions d’Edmundston, au Nouveau-Brunswick, est en route vers sa nouvelle résidence au Musée national de la Force aérienne du Canada (MNFAC) à Trenton, en Ontario.

L’Avro Lancaster KB882 se trouve à l’entrée de l’aéroport d’Edmundston depuis 1964, lorsque la ville a acheté l’aéronef pour la somme de 1 500 $ en mémoire des anciens combattants de la région. Au cours des années, des bénévoles de la Société de préservation du Lancaster ont recueilli des fonds pour préserver le KB882, mais la Ville d’Edmundston s’est rendu compte que le coût des travaux de restauration complets et de construction d’un hangar de protection dépassait sa capacité. Le conseil municipal a donc pris la décision difficile de transférer la propriété à un musée capable de l’accueillir.

Le MNFAC a été sélectionné lorsqu’une entente avec le Musée de l’aviation de l’Alberta n’a pu être conclue en raison des coûts initiaux du démontage et de l’expédition de l’aéronef.

Le transfert officiel de propriété s’est déroulé à côté du KB882, à l’aéroport d’Edmundston, le 20 septembre 2017. Le maire d’Edmundston, Cyrille Simard, a fait part de ses réflexions sur la nature douce-amère du transfert.

« Nous éprouvons des sentiments mitigés aujourd’hui. Notre ancien ami fait partie de notre collectivité. Les bénévoles […] ont mis tant d’efforts dans la préservation de ce bijou. Mais le manque de ressources, et non le manque de dévouement ou le manque de volonté, est la raison pour laquelle nous sommes ici aujourd’hui.

« Parfois, toute la bonne volonté du monde ne suffit pas. Le KB882 était à risque, et notre première et principale responsabilité en tant que Canadiens fiers [et] fiers résidents d’Edmundston a toujours été de s’assurer qu’il sera conservé pour les générations à venir. Nous pouvons être fiers de ce que nous avons fait au cours des 50 dernières années pour le KB882, fiers de ce que le KB882 a apporté à notre collectivité et fiers et satisfaits de pouvoir trouver un refuge pour le KB882 grâce à cette nouvelle entente avec le Musée national de la Force aérienne du Canada.

« C’est ainsi que ce qui pourrait avoir connu une fin triste peut devenir un nouveau départ. »

Pour souligner l’occasion, Kevin Windsor, conservateur du MNFAC, a présenté au maire Simard un dessin du KB882 adapté au rôle de reconnaissance de secteur et portant les couleurs et les marques extérieures qu’il gardera pendant son exposition au musée. « J’espère que vous allez accrocher ce dessin dans la chambre du conseil afin que la ville d’Edmundston n’oublie jamais le Lancaster KB882 », a déclaré M. Windsor. 

Texte qui figure sur la plaque historique

 AVRO LANCASTER KB 882 TYPE 10 A.R.

Lors de la 2e Guerre mondiale, cet avion faisait partie de la formation canadienne, Escadrille 428, volant avec le Bombardier commandant le Groupe no. 6 de l’Aviation royale. L’avion vola onze (11) fois avec succès au-dessus des territoires ennemis.

De 1945 à 1952, il fut entreposé. Par la suite, on s’en servit jusqu’en 1964 comme avion photo reconnaissance avec l’Escadrille 408 de Rockcliffe, Ontario. Depuis juillet 1964, l’avion KB 882 se trouve à Edmundston et demeure toujours l’un des trois avions existants de ce genre.

 En septembre 1985, ce monument fut érigé par l’Escadre 251 (Madawaska) de l’Association de l’Aviation royale du Canada afin de reconnaître les services de l’Aviation royale du Canada et ses combattants lors des deux guerres mondiales.

En retour, le maire Simard a présenté à M. Windsor la plaque historique qui était montée sur un socle devant le KB882 depuis 1985, au nom des citoyens d’Edmundston et du conseil municipal.

Le maire Simard a remercié tous ceux qui ont travaillé sans relâche au cours des années pour préserver le KB882, y compris le conseil municipal en fonction lors de l’achat de l’aéronef, les membres de « la Société de préservation du Lancaster, pour le travail incroyable qu’ils ont fait au fil des années, pour réussir à le préserver et à trouver les meilleures façons de le garder avec nous », les nombreux bénévoles qui en ont pris soin au cours des années et le « conseil municipal actuel, qui a dû prendre des décisions très difficiles, mais, évidemment, nécessaires » en ce qui concerne son avenir, sans oublier le Musée national de la Force aérienne du Canada et les autorités de l’ARC, qui ont répondu favorablement à « notre demande de reprendre la restauration et de la terminer ».

Le maire Simard et le brigadier-général Scott Howden, de l’ARC, ont tous les deux remercié le personnel du Musée de l’aviation de l’Alberta du travail qu’il a accompli concernant le KB882. « J’aimerais aussi remercier chaleureusement le personnel du Musée de l’aviation de l’Alberta, [qui] a remué ciel et terre pour le ramener à l’état de son ancienne gloire », a déclaré le brigadier-général Howden. « Nous sommes heureux de prendre le flambeau du Musée de l’aviation de l’Alberta et de la Ville d’Edmundston […] et je promets que nous prendrons bien soin de cet aéronef. »

Le démontage du KB882

Une équipe formée de membres du personnel de l’Escadron de soutien technique des télécommunications et des moyens aérospatiaux (ESTTMA) de l’ARC et du Musée national de la Force aérienne du Canada a commencé à démonter le KB882 la veille du transfert de propriété, les travaux se poursuivant de jour comme de nuit. Le travail progresse rapidement et les ailes et les saumons d’aile sont arrivés par camion à Trenton le 29 septembre, et le fuselage devrait arriver au début du mois d’octobre.

C’est la troisième fois que l’ESTTMA (ou son prédécesseur, le 6e Dépôt de réparation de Mountain View, près de Trenton) effectue des travaux portant sur le KB882, puisque cet aéronef a déjà été confié à ses soins compétents en 1954 et en 1964. « Il est donc normal que la même unité qui a participé à la préparation du KB882 à son voyage à Edmundston en mai 1964 prenne maintenant part à son déménagement au musée, à Trenton », a fait remarquer le brigadier-général Howden.

La première tâche a consisté tout simplement à déplacer l’aéronef de l’avant de la pelouse où il se trouvait depuis des années jusqu’à la piste de l’aéroport, à quelques mètres seulement. D’abord, les trappes de la soute à bombes ont dû être retirées afin que les élingues puissent être placées autour de l’avion. Une grue de 60 tonnes de la région a été engagée pour déplacer l’appareil, dont le poids à sec est de 16 738 kilos. Le déménagement s’est fait en six ou huit « sauts » de trois mètres chacun, l’aéronef étant soulevé à seulement 30 centimètres du sol à chaque saut vers l’avant. Le déménagement, qui a pris une journée complète, a été géré par l’escadron de récupération d’aéronefs et de pièces de l’ESTTMA.

L’enthousiasme est à son comble parmi les membres de l’équipe de l’ESTTMA. « C’est un aéronef incroyable », a déclaré l’adjudant-maître Dean Thompson, de l’ESTTMA. « Les gars sont désireux d’exécuter ce travail. »

« Il n’a pas été construit pour être démonté », a-t-il ajouté, affirmant que l’équipe cherche à préserver tout ce qu’elle peut et vise à démonter aussi peu que possible pour faciliter le travail des restaurateurs. Il a également fait remarquer qu’on avait simplement fait atterrir l’aéronef avant de le mettre sur son socle, et qu’il y avait encore de l’huile dans les moteurs. « C’était comme du goudron », a-t-il déclaré.

Une exposition publique prévue pour 2024

Le KB882 entrera directement dans l’atelier de restauration du MNFAC à son arrivée à Trenton. Les travaux de restauration devraient durer de cinq à sept ans et le KB882 sera exposé en permanence à l’intérieur d’une nouvelle aile du musée qui sera construite pour le loger, tout comme d’autres aéronefs du musée. Lorsque l’appareil sera exposé, le MNFAC sera le seul musée du monde à avoir dans sa collection à la fois un Handley Page Halifax et un Avro Lancaster entièrement restaurés.

On prévoit la grande ouverture et le dévoilement du KB882 pour le 1er avril 2024, pour célébrer le 100e anniversaire de l’Aviation royale canadienne. « Le KB882 sera un pilier important des activités commémoratives, un phare pour la préservation de l’histoire et du patrimoine du Canada, et un brillant exemple de l’esprit communautaire d’Edmundston », a déclaré le brigadier-général Howden.

« Je vous donne donc tous rendez-vous en 2024, à Trenton, […] pour rendre visite à notre vieil ami, le KB882, lors de la célébration du 100e anniversaire de l’ARC », a lancé le maire Simard au public lors de la cérémonie de transfert de propriété.

Date de modification :