L’ARC se joint à la Vimy Flight Association pour rendre hommage aux aviateurs canadiens à Vimy

Article de nouvelles / Le 6 avril 2017

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

Par la major Holly-Anne Brown

Le Canada se préparant à célébrer le 100e anniversaire de sa victoire sur la crête de Vimy le 9 avril 2017, de nombreux aspects de cette bataille historique viennent occuper l’avant-plan de notre conscience collective.

De nombreux Canadiens considèrent la victoire du Corps canadien, et la façon dont quatre divisions du Canada se sont unies pour la première fois afin de combattre les forces allemandes qui occupaient la crête, comme un élément déterminant dans l’établissement de notre pays. Aujourd’hui, nous pleurons encore les quelque 10 000 pertes (3 598 morts et 7 004 blessés) subies par le Canada dans cette bataille.

Toutefois, relativement peu de gens connaissent la bataille qui a eu lieu au-dessus de la France, et qui a débuté bien avant que les premiers soldats n’entreprennent l’assaut terrestre. Les gens ne savent pas non plus que, grâce aux vaillants efforts de reconnaissance et de cartographie des aviateurs du Royal Flying Corps (RFC) et du Royal Naval Air Service (RNAS), dont faisaient partie de nombreux Canadiens, les commandants au sol ont pu profiter de renseignement précieux.

Pour recréer l’histoire et la faire revivre, un groupe de pilotes retraités de l’Aviation royale canadienne (ARC) a fondé la Vimy Flight Association (VFA) en espérant vivement pouvoir transporter leurs avions inspirés d’aéronefs de la Première Guerre mondiale en France pour survoler le Monument national du Canada à Vimy à l’occasion de la cérémonie nationale du 9 avril 2017.

L’ARC permet à la VFA de réaliser son rêve en transportant ses avions en France et en les rapportant au Canada à bord d’un CC‑177 Globemaster III du 429e Escadron de transport de la 8e Escadre Trenton, en Ontario. Le 15 mars, à la 19e Escadre Comox, en Colombie-Britannique, certains des techniciens des mouvements les plus expérimentés de l’ARC affectés au 2e Escadron des mouvements aériens (également de la 8e Escadre), aidés de plusieurs techniciens de la 19e Escadre, ont chargé les avions de la VFA (deux Sopwith Pup, quatre Nieuport 11 et un SE5) à bord du Globemaster.

Sous la supervision de l’adjudant-maître Ken MacCarl, technicien du 2e Escadron des mouvements aériens, les militaires ont sorti les sept aéronefs du hangar de la 19e Escadre, où des pilotes de la VFA effectuaient les préparatifs et suivaient de l’entraînement en vol en formation depuis la mi-février. Les militaires ont ensuite chargé les avions à bord de l’énorme aéronef de transport, ce qui a nécessité environ deux heures et demie.

« C’est une cargaison spéciale et assez fragile, contrairement aux types de chargements que nous sommes habitués à embarquer », a dit l’adjudant‑maître MacCarl au début du processus. « Heureusement, nous [l’ARC] possédons l’expertise et l’expérience nécessaires pour nous assurer que les appareils sont embarqués de manière sécuritaire et arrimés comme il se doit. Il faudra que toute l’équipe déploie de grands efforts, mais nous y arriverons. »

Sa précieuse cargaison chargée et arrimée dans son énorme aire de chargement, le Globemaster a décollé de Comox le matin suivant et a entrepris le voyage de deux jours en direction de Lille, en France. On a déplacé les avions à un aérodrome à proximité, à Lens-Benifontaine, où se dérouleront les activités au cours des trois semaines suivantes. Les deux Sopwith Pup, construits par des pilotes et des bénévoles du Canadian Museum of Flight, aidés de cadets de l’Escadron Lightning Hawk 746 de Langley, en Colombie-Britannique, serviront lors d’expositions à l’occasion d’événements commémoratifs dans les villes françaises d’Arras et de Lens. Les Nieuport 11 et le SE5, construits par d’anciens pilotes et des bénévoles à Comox, seront utilisés dans le cadre de divers défilés aériens dans la région de Vimy le jour de la cérémonie nationale et au cours des jours précédents. La formation historique survolera les foules rassemblées au monument de Vimy au moment de l’arrivée de la famille royale.

De plus, l’ARC est fière que l’un de ses propres aviateurs, le capitaine Brent Handy, pilote l’un des quatre Nieuport 11 aux côtés du major (à la retraite) Dale Erhart, de la VFA, qui sera à la tête de la formation, ainsi que du major (à la retraite) Peter Thornton, du capitaine (à la retraite) Larry Rickers et du capitaine (à la retraite) Allan Snowie, qui pilotera le SE5. Le capitaine Handy, actuellement basé à la 15e Escadre Moose Jaw, en Saskatchewan, est un ancien membre des Snowbirds et un ancien pilote de CF-188 Hornet qui, en dehors de ses fonctions militaires, vole à bord de son biplan de voltige Pitts Special dans le circuit nord-américain des spectacles aériens.

Le capitaine Handy est bien conscient de l’ampleur de l’héroïsme dont ont fait preuve les jeunes militaires des forces aériennes du RFC et du RNAS il y a cent ans; il affirme que les pilotes de chasseurs modernes, comme lui-même, passent généralement des centaines d’heures en salle de classe (il en a accumulé environ 4 000) avant de participer à des opérations de combat.

« J’ai eu quatre heures pour m’exercer à piloter ce Nieuport, et c’est à peu près tout le temps dont les jeunes pilotes disposaient avant de disparaître à l’horizon pour aller combattre pour nous, a ajouté le capitaine Handy. C’est une leçon d’humilité, et c’est avec grand honneur que je participe à cet événement. »

La participation aux célébrations à Vimy avec la VFA est une entreprise à la fois palpitante et solennelle pour l’ARC; c’est un hommage bien mérité aux vaillants Canadiens qui ont consenti le sacrifice suprême pendant la bataille de la crête de Vimy, il y a cent ans.

À l’occasion des célébrations, nous invitons tous nos compatriotes canadiens de tous les horizons à commémorer avec nous la bravoure des hommes et des femmes de notre force aérienne, qui se sont battus et continuent de se battre pour défendre les valeurs canadiennes au pays et à l’étranger, ainsi que la force et le courage des familles et des êtres chers qu’ils ont laissés et laissent encore derrière eux.

N’oubliez pas de cliquer sur « J’aime » à la page Facebook de l’ARC (http://www.facebook.com/rcaf1924) et de nous suivre dans Twitter à @RCAF_ARC pour voir des photos du voyage.

Date de modification :