Des escadrons de l’ARC se dirigent à Yellowknife pour participer à un exercice de recherche et sauvetage

Communiqué / Le 18 septembre 2016

Aviation royale canadienne

Des escadrons de l’Aviation royale canadienne (ARC) des quatre coins du pays participent à leur exercice annuel de recherche et sauvetage, SAREX 2016, du 18 au 24 septembre 2016, à Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest).

Comptant près de 200 participants, cette formation rassemble les Forces armées canadiennes avec des groupes civils de recherche et sauvetage, y compris l’Association civile de recherche et de sauvetage aérien (ACRESA), et d’autres premiers intervenants pour normaliser et évaluer les compétences. Cet exercice suit les événements précédents et réussis du SAREX, à Gimli (Manitoba) en 2013, Goose Bay (Terre-Neuve) en 2014, et à Comox (Colombie-Britanique) en 2015.

Les objectifs de l’exercice comprennent des recherches aériennes et au sol, des interventions médicales, des sauts de précision en parachute ainsi que des sauvetages au sol et en mer.

Les interventions de recherche et de sauvetage au Canada comprend la participation de nombreux services provinciaux et gouvernementaux, y compris Sécurité publique Canada, le ministère de la Défense, Pêches et Océans Canada et Transports Canada. Divers organismes bénévoles comme l’Association civile de recherche et de sauvetage aérien (ACRSA), et d’autres organismes non gouvernementaux comme la Shock Trauma Air Rescue Society (STARS), aident régulièrement dans le cadre d’opérations de recherche et de sauvetage.

La principale responsabilité des Forces armées canadiennes (FAC) en matière de SAR consiste en la prestation de services de SAR aéronautique et en la coordination du système de SAR aéronautique et maritime.

Des ressources des FAC peuvent également prêter main-forte aux efforts de recherche et sauvetage au sol (RSS), aux évacuations médicales et à d’autres incidents humanitaires si une autorité provinciale ou territoriale responsable leur en fait la demande. Les Rangers canadiens, membres de la Réserve des FAC, aident régulièrement dans des efforts de RSS lorsque cela est demandé dans des régions peu peuplées du pays.

Citations

« Le SAREX national représente une merveilleuse occasion pour les membres du personnel de recherche et sauvetage de suivre une formation avec nos partenaires dans le but de réaliser ces missions essentielles pour les Canadiens et Canadiennes. L’ARC est engagé envers nos responsabilités en matière de recherche et sauvetage dans le cadre de la réponse du Canada aux personnes dans le besoin. Le travail avec nos partenaires de SAR est essentiel pour réussir nos opérations, et pour rendre des occasions comme le SAREX national inestimables. »

- Le major-général Christian Drouin, commandant de la 1re Division aérienne du Canada

« Pour la première fois, le SAREX national comprendra des défis de recherche et sauvetage à surmonter dans les Territoires du Nord-Ouest, ce qui présente un milieu dynamique pour réaliser ces exercices. Ensemble, nous espérons mettre à l’épreuve et en valeur toutes les compétences uniques et importantes de nos organismes professionnels et bénévoles. »

- Le colonel Patrick Thauberger, commandant de la 14e Escadre Greenwood

En bref

Environ un tiers des 150 techniciens de recherche et de sauvetage de l’ARC participe à l’exercice. Les autres sont en devoir et maintiennent une disponibilité 24 heures sur 24 à leurs escadrons respectifs partout au pays.

Les organisations et les escadrons de l’ARC qui participent à cet exercice comprennent :

  • 103e Escadron de recherche et de sauvetage, 9e Escadre Gander (Terre-Neuve-et-Labrador)
  • 413e Escadron de transport et sauvetage, 14e Escadre Greenwood (Nouvelle-Écosse)
  • 417e Escadron de soutien au combat, 4e Escadre Cold Lake (Alberta)
  • 424e Escadron de transport et de sauvetage, 8e Escadre Trenton (Ontario)
  • 435e Escadron de transport et de sauvetage, 17e Escadre Winnipeg (Manitoba)
  • 439e Escadron de soutien au combat, 3e Escadre Bagotville (Québec)
  • 440e Escadron de transport, Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest)
  • 442e Escadron de transport et de sauvetage, 19e Escadre Comox (Colombie-Britannique)
  • 444e Escadron de soutien au combat, 5e Escadre Goose Bay (Terre-Neuve-et-Labrador)
  • l’École de recherche et de sauvetage des Forces canadiennes, à Comox
  • des représentants des centres conjoints de coordination de sauvetage de Victoria, Trenton et Halifax

Divers aéronefs des l’ARC seront utilisés pendant l’exercice, notamment :

  • l’hélicoptère CH-149 Cormorant
  • le CC-115 Buffalo
  • l’hélicoptère CH-146 Griffon
  • le CC-130 Hercules
  • le CC-138 Twin Otter

D’autres organisations qui participent officiellement à l’exercice comprennent :

  • Sécurité publique Canada
  • Pêches et Océans Canada
  • Transports Canada
  • Environnement et Changement climatique Canada
  • les Rangers canadiens
  • Gendarmerie Royale du Canada
  • NAV Canada
  • l’Association civile de recherche et de sauvetage aériens (ACRSA)
  • la Shock Trauma Air Rescue Society (STARS)
  • l’aéroport de Yellowknife
Date de modification :