Nos gens

Les hommes et les femmes de l’Aviation royale canadienne (ARC) et leurs collègues civils représentent la plus grande force de l’ARC, le cœur de l’organisation et l’assise sur laquelle repose son avenir. Ils sont extraordinaires et professionnels, capables d’accomplir de grandes choses et d’établir des normes de qualité respectées partout dans le monde. Chacun d’eux, jour après jour, nuit après nuit, participe directement ou indirectement à l’exercice de la puissance aérienne et spatiale de notre pays.

Les réalisations de ceux qui ont servi dans la Force aérienne tout au long de son histoire guident et inspirent nos aviateurs et nos aviatrices.

Voici certains de leurs récits.

Insigne militaire

L’ARC assure la souveraineté du Canada dans le Nord

Du 22 au 31 juillet 2019, l’équipage tactique de CP-140 Aurora basé à la 14e Escadre Greenwood, en Nouvelle-Écosse, a joué, avec ses techniciens de soutien au sol attitrés, un rôle crucial dans l’opération Limpid, assurant la présence du Canada dans le Nord.
Le 6 septembre 2019

Huit personnes vêtues d’uniformes militaires à camouflage se tiennent en rangée devant un petit avion dans un hangar.

Des techniciens de l’ARC participent à une compétition à Toronto

Pendant la fin de semaine de la fête du Travail, huit techniciens en structures d’aéronefs de l’ARC étudiant à l’École de technologie et du génie aérospatial des Forces canadiennes participeront à une compétition de compétences liées aux structures d’aéronef à Toronto.
Le 28 août 2019

Sous un ciel bleu, un jeune homme vêtu d’une combinaison de vol et d’une casquette bleu foncé se tient debout sur l’aile d’un avion de chasse et a les pouces en l’air en signe d’appréciation de l’œuvre peinte sur la queue de l’aéronef.

Un cadet de Salmon Arm vit une expérience sans pareille

L’adjudant de première classe Nicholas Lourens, un cadet de Salmon Arm, en Colombie-Britannique, passe l’été 2019 à apprendre à voler.
Le 22 août 2019

Deux personnes portant une combinaison de vol vert olive et un casque larguent une bouée jaune et orange depuis la rampe arrière d’un avion cargo survolant une étendue de glace et de neige.

Larguer des bouées météorologiques dans l’Arctique

En juillet 2019, le 413e Escadron de transport et de sauvetage a largué des bouées pour renforcer le réseau météorologique existant en Arctique.
Le 16 août 2019

Un jeune homme en combinaison bleue travaille sur la queue d’un aéronef dans un grand bâtiment.

Un cadet de Comox passe l’été à travailler sur les aéronefs

Le cadet adjudant deuxième classe Mitchell Mansfield de Comox, en Colombie-Britannique, passe l’été 2019 à travailler aux côtés d’une équipe de techniciens d’entretien d’aéronefs spécialisés au Centre d’entraînement de vol des cadets de Comox.
Le 12 août 2019

À gauche, une photo en noir et blanc prise de la tête jusqu’aux épaules d’un homme portant un uniforme blanc orné d’épaulettes foncées; à droite, une photo de ton sépia prise de profil d’un homme portant une combinaison de vol foncée, un casque blanc et de l’équipement de communications.

Les majors Wally Sweetman et Bob Henderson, « de brillants exemples de force et de courage »

Les militaires du 443e Escadron d’hélicoptères maritimes soulignent le 25e anniversaire d’un écrasement qui a coûté la vie à deux d’entre eux.
Le 15 mai 2019

Plusieurs avions de combat de la Seconde Guerre mondiale sur une piste. Un homme fait signe au pilote d’un des avions.

Jour J : L’ARC et la Second Tactical Air Force

Un certain nombre d’escadrons de l’ARC faisaient partie de la 2nd Tactical Air Force de la Royal Air Force au cours des semaines qui ont précédé le jour J. Ils ont si bien réussi à établir la supériorité aérienne au-dessus de la zone d’atterrissage que de nombreux pilotes ont été déçus par l’absence de cibles de la Luftwaffe le 6 juin 1944, le jour du débarquement.
Le 14 mai 2019

Une photo en noir et blanc de chasseurs à hélice dans un champ. À l’arrière, on voit le clocher d’une église.

Jour J et puissance aérienne

La puissance aérienne a joué un rôle crucial dans les semaines qui ont précédé l'invasion de la Normandie, le jour J, le 6 juin 1944. Les Alliés devaient exercer une domination aérienne pour pouvoir fournir un soutien aérien rapproché aux forces d’invasion et perturber les communications et le transport ennemis.
Le 7 mai 2019

Une peinture d’un gros avion blanc qui survole un sous-marin et dont l’un des moteurs est en feu.

Le rôle de l’ARC dans la bataille de l’Atlantique

La bataille de l’Atlantique reste la plus longue et la plus importante campagne de la Seconde Guerre mondiale. L’Aviation royale du Canada a joué un rôle déterminant dans la bataille qui a contribué à son issue victorieuse.
Le 5 mai 2019

Des militaires jouent de la cornemuse.

Le tartan de l'ARC : Comment tout a commencé

Le tartan et le premier corps de cornemuses de l’ARC voient le jour en même temps, en 1942, à l’initiative du colonel d’aviation Elmer G. Fullerton, de l’École de pilotage militaire no 9, à Summerside, à l’Île-du-Prince-Édouard.
Le 5 avril 2019

Date de modification :