Nos gens

Les hommes et les femmes de l’Aviation royale canadienne (ARC) et leurs collègues civils représentent la plus grande force de l’ARC, le cœur de l’organisation et l’assise sur laquelle repose son avenir. Ils sont extraordinaires et professionnels, capables d’accomplir de grandes choses et d’établir des normes de qualité respectées partout dans le monde. Chacun d’eux, jour après jour, nuit après nuit, participe directement ou indirectement à l’exercice de la puissance aérienne et spatiale de notre pays.

Les réalisations de ceux qui ont servi dans la Force aérienne tout au long de son histoire guident et inspirent nos aviateurs et nos aviatrices.

Voici certains de leurs récits.

Une femme vêtue d’une combinaison de vol militaire et portant des écouteurs est assise derrière un pilote et un copilote dans la cabine de pilotage d’un gros avion.

Le 436e Escadron de transport accueille sa nouvelle colonel honoraire

En novembre 2019, Cathie Puckering, présidente-directrice générale de l’aéroport international John C. Munro de Hamilton, a assumé la fonction de colonel honoraire du 436e Escadron de transport, à Trenton, en Ontario.
Le 13 novembre 2019

À l’avant, une personne vêtue d’un uniforme à camouflage hisse un drapeau canadien pendant que, à l’arrière, un homme portant un uniforme de l’ARC fait un salut devant d’autres militaires qui font de même.

Un technicien et conseiller sur les questions autochtones de Shearwater prend sa retraite après une carrière de 39 ans

Le sergent Tony Parsons a pris sa retraite en octobre 2019, à Shearwater, après avoir mené une carrière de 39 ans dans la Marine et l’ARC. Pendant son service militaire, il a découvert ses origines autochtones, après quoi il est devenu un membre dévoué du Groupe consultatif des Autochtones de la Défense de sa région.
Le 6 novembre 2019

Une femme souriante vêtue d’une combinaison de vol militaire pose un genou au sol sur une piste. Derrière elle, on voit un hélicoptère militaire.

La deuxième femme réserviste de l’Armée canadienne à occuper le poste de mitrailleuse de bord est prête à relever le défi

La sergent Brigitte O’Driscoll, réserviste de l’Armée du Royal Montreal Regiment, s’est vu accorder la distinction d’être la deuxième femme à devenir mitrailleuse de bord de l’histoire de l’Armée canadienne.
Le 28 octobre 2019

a

a

a
Le 10 octobre 2019

Le Slt Lydia Brownlow et le Capt Richard Ackroyd à l’Atelier pour les jeunes officiers de réserve tenu en Finlande plus tôt cette année.

« Hei, bonjour » - L’Atelier des jeunes officiers de réserve à Tuusula, en Finlande

L’Atelier des jeunes officiers de réserve est un événement annuel tenu par la Confédération interalliée des officiers de réserve (CIOR), une organisation qui représente plus de 1,3 million de réservistes dans 34 pays de l’OTAN et alliés. Le capitaine Scott McDowell, un officier du renseignement avec le 414e Escadron de soutien de guerre électronique à Ottawa, a suivi l’atelier de cette année, qui s’est tenu à Tuusula, en Finlande, du 27 février au 2 mars, 2019. 
Le 4 octobre 2019

Une photo en noir et blanc montre deux jeunes hommes assis sur l’aile d’un avion à hélice d’époque et deux autres qui se tiennent devant l’aile.

Junius Lyman Edward Hokan : un officier de l’ARC extraordinaire

Le sous-lieutenant d’aviation Junius Hokan n'avait que 20 ans lorsqu’il a perdu la vie. Néanmoins, durant son service, il a réussi à briser la barrière qui empêchait les Canadiens noirs de se joindre à l’ARC. De plus, ce pilote de chasse accompli a inventé un appareil de navigation qui a su retenir l’attention du Air Ministry (ministère de l'Air) de la Grande-Bretagne.
Le 26 février 2020

Une photo en noir et blanc d’un homme noir portant un veston et une cravate.

Eric Watts, un chef-né

Eric Victor Watts s’est enrôlé dans l’ARC le 10 mai 1939, mais, en principe, on aurait dû rejeter sa candidature. Or, il s’est révélé un chef-né.
Le 19 février 2020

Une photo en noir et blanc qui montre un homme noir, les mains dans les poches et vêtu d’un uniforme, se tenant devant un gros monument sur lequel on voit des statues d’hommes en uniforme.

Des recrues de choix

L’excellence des Canadiens noirs qui s’enrôlent dans l’ARC pendant et après la Seconde Guerre mondiale, même avant qu’on leur permette officiellement de se joindre à la Force aérienne, transparaît dans leurs réalisations pendant et après leur service militaire.
Le 13 février 2020

Une coupure de presse portant le grand titre « Carty Family Has Enviable War Record » (La famille Carty peut s’enorgueillir de ses faits de guerre), au-dessus de portraits du visage et des épaules de cinq hommes.

Le règlement? Quel règlement?

Au début de la Seconde Guerre mondiale, les Canadiens noirs n’avaient pas le droit, pour la plupart, de s’enrôler dans l’ARC. Il est clair, cependant, que certains recruteurs ont sciemment contourné ce règlement.
Le 5 février 2020

Trois personnes, deux hommes et une femme, toutes vêtues d’uniformes bleus de la Force aérienne, se tiennent derrière un homme âgé en fauteuil roulant qui tient une photo encadrée.

Entre aviateurs : Une visite chez un ancien combattant donne tout son sens à l’histoire de l’ARC

Le capitaine d’aviation (à la retraite) Jim McRae, ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale, a récemment reçu la visite de dirigeants du 404e Escadron de patrouille à longue portée et d’entraînement à Yarmouth, en Nouvelle-Écosse.
Le 22 janvier 2020

Date de modification :