Un concept graphique inspiré de l’ARC ornera les traîneaux olympiques de bobsleigh et de skeleton

Article de nouvelles / Le 24 janvier 2018

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

Bobsleigh Canada Skeleton

Les domaines du sport, de l’art et de l’aviation militaire se recouperont sur les traîneaux de bobsleigh et de skeleton des athlètes canadiens lorsqu’ils s’engageront sur la piste lors des Jeux olympiques d’hiver de 2018, à Pyeongchang.

Rappelant les liens de longue date entre Bobsleigh Canada Skeleton et les Forces armées canadiennes, le concept graphique unique qui orne les traîneaux olympiques s’inspire des couleurs peintes sur le CF-18 Hornet de démonstration de l’Aviation royale canadienne, conçues en vue des célébrations du 150e anniversaire du Canada.

« L’avion à réaction CF-18 et les traîneaux de bobsleigh et de skeleton se ressemblent à de nombreux égards : la vitesse, la force, la précision, l’efficacité et les qualités athlétiques, mais aussi leur mission au nom du Canada », dit Chris Le Bihan, directeur de la haute performance à Bobsleigh Canada Skeleton. « De l’attention au détail et l’expertise investie dans la conception de l’équipement jusqu’au talent et au courage des pilotes et des athlètes, qui sont tenus d’exécuter leur travail en dépit d’une intense pression et de représenter leur pays, c’est une affinité parfaite. »

Josh Dornan, étudiant de quatrième année au programme de conception graphique du Collège George Brown, à Toronto, a traduit ces similarités entre les athlètes et les aviateurs dans sa conception d’une décoration unique en son genre destinée aux traîneaux canadiens qui serviront lors des Jeux olympiques de 2018. Originaire de Saskatoon, M. Dornan tenait à rendre hommage au rôle que l’Aviation royale canadienne a joué en préparant les meilleurs athlètes canadiens de bobsleigh et de skeleton à accomplir leur #missiondemédailles en 2018.

Inspiré par les couleurs ornant l’avion CF-18 Hornet, qui rappellent un drapeau canadien volant à toute vitesse dans le ciel, M. Dornan a voulu traduire ce même sens de patriotisme sur la piste de glace pour les meilleurs athlètes canadiens de bobsleigh et de skeleton, en réalisant un dessin qui témoigne à la fois de la formidable force des traîneaux et du fort sentiment de fierté nationale.

‎« Je suis ravi que l’Aviation royale canadienne, notre personnel, et notre splendide Hornet de démonstration de Canada 150 soient une source d’inspiration pour Bobsleigh Canada Skeleton et nos athlètes olympiques », dit le lieutenant-général Mike Hood, commandant de l’Aviation royale canadienne. « Nous arborons tous fièrement le drapeau canadien, et l’ARC va applaudir d’une voix unie les équipes canadiennes de bobsleigh et de skeleton quand elles concourront le mois prochain, aux Jeux olympiques d’hiver. »

Une feuille d’érable traditionnelle lie les traîneaux au patrimoine canadien. Parmi les couleurs du concept graphique figurent le rouge vif et des éclats de blanc et noir, qui symbolisent la force et la vitesse de la descente, tout en traduisant l’appui de tout le pays, qui soutient les athlètes dans leur #missiondemédailles. Les feuilles orange expriment une vision moderne du sport canadien, tout en rendant hommage aux logos de Canada 150 sur l’avion CF-18.

Les traîneaux de bobsleigh des Canadiennes et des équipes de bobsleigh à deux et à quatre masculines auront un accent qui leur sera propre. Inspirée par les ailes du CF-18, leur coque est peinte d’un motif vif et accrocheur, tandis que le nez évoque l’âme traditionnelle du pays. La queue du traîneau compte une autre allusion à l’avion, aux engins de la Coupe du monde de Bobsleigh Canada Skeleton de cette année, et les liens avec l’Aviation royale canadienne, sous forme d’un emblème de l’avion façonné de fragments de Canada 150.

En hommage explicite au personnel de l’Aviation royale canadienne, et aux adeptes d’aviation au Canada, l’ajout d’une fausse verrière sur le fond du traîneau, comme celui qu’on voit sur les avions CF-18 partout dans le monde, distingue ces engins de tous les autres tout en renforçant le lien entre l’avion et les traîneaux.

« Je me passionne pour le sport olympique, le dessin et l’aviation. La possibilité de puiser dans ces trois passions est comme un rêve devenu réalité », affirme M. Dornan, qui, avec Jim Belliveau, ancien concepteur graphique du 410e Escadron d’appui tactique, est arrivé en hélicoptère à la cérémonie de dévoilement de l’équipe olympique et des engins olympiques, accompagné de quatre athlètes dont ce seront les premiers Jeux olympiques. L’avion de Canada 150 a d’ailleurs été le dernier projet de M. Belliveau dans son travail pour l’Aviation royale canadienne.

« J’ai énormément de respect pour les athlètes de haute performance canadiens, et tous les hommes et toutes les femmes qui servent et protègent notre pays, donc c’est un grand honneur de rassembler ces grands Canadiens dans mon travail, ajoute M. Dornan. Je sais que ça va me couper le souffle quand je verrai le premier traîneau canadien descendre la piste pendant les Jeux olympiques, mais j’espère que ce dessin conférera à nos athlètes une essence du Canada qu’ils pourront ressentir à la ligne de départ, et leur rappellera que tout le pays les soutient dans leur course au podium. »

En vue de préparer ses athlètes psychologiquement à la compétition internationale, Bobsleigh Canada Skeleton a tiré profit des occasions qui se sont présentées avec les Forces armées canadiennes au cours des quatre dernières années, dont des activités de formation militaire étalées sur deux jours, des séances d’échange de connaissances (randonnées en avion et descentes en traîneau), et même la coopération dans le cadre des cérémonies de dévoilement des équipes de la Coupe du monde et de l’équipe olympique. Les deux groupes ont été solidaires tout au long du parcours vers 2018.

« L’Aviation royale canadienne a une longue et riche histoire pendant laquelle elle a arboré le drapeau canadien en accomplissant des missions afin de protéger les Canadiens partout dans le monde », ajoute Chris Le Bihan, en affirmant que Bobsleigh Canada Skeleton a aussi une longue histoire d’excellence aux Jeux olympiques d’hiver, qui a commencé en 1964.

« J’estime qu’aucun autre groupe ne saurait mieux préparer nos athlètes à notre mission, poursuit M. Le Bihan. Les Forces armées canadiennes ont aidé et encouragé nos athlètes à repousser leurs limites physiques et mentales, tout en leur fournissant de nouvelles expériences enrichissantes qui sont d’une grande inspiration tous les jours. Par conséquent, nous avons écrit une nouvelle page de l’histoire en qualifiant le nombre maximum d’athlètes dans toutes les disciplines. »

« Nous savons qu’une seule étape de la mission a été accomplie, et c’est maintenant que le vrai travail commence. Nous savons également que la réussite ou l’échec de notre mission relève entièrement de la force de notre équipe. Pour citer nos amis de l’Aviation royale canadienne, nous déploierons un effort physique et nous nous montrerons féroces, nous ferons preuve de dévouement et de loyauté, et plus important encore, nous sommes en tout premier lieu une équipe solidaire, dont l’objectif commun consiste à être une force invincible, qui fera la fierté de notre pays. »

Le Canada présentera six athlètes de skeleton et 18 athlètes de bobsleigh aux différentes épreuves à Pyeongchang. Dans la foulée du dévoilement de l’équipe olympique, les athlètes canadiens de bobsleigh ont invité le personnel de l’Aviation royale canadienne à les accompagner lors de descentes de la piste au Parc olympique canadien de Winsport.

Date de modification :