Les exercices Combat Archer et Combat Hammer se terminent à Tyndall, en Floride

Article de nouvelles / Le 10 février 2017

Aviation royale canadienne

Le personnel et les appareils du 401e Escadron d’appui tactique de l’Aviation royale canadienne (ARC) ont participé aux exercices Combat Archer et Combat Hammer à la base aérienne de Tyndall en Floride, du 16 janvier au 10 février 2017.

C’était la première fois depuis l’automne 2015 que le 401e Escadron déployait un détachement de personnel dans le cadre d’un exercice. L’entraînement a donné aux militaires des escadrons de CF-188 Hornet une occasion précieuxde s’exercer au tir réel au moyen de systèmes d’armes air-air et air-sol dans le milieu dynamique de formation de Tyndall.

La participation à ces exercices permet d’augmenter la préparation opérationnelle de l’ARC en vue de missions, et renforce les excellentes relations avec la United States Air Force.

« Ces exercices constituent une occasion en or non seulement pour les militaires du 401e Escadron, mais pour l’ensemble de la force de chasseurs de l’ARC », dit le lieutenant-colonel Joe Mullins, commandant du 401e Escadron. « Ce n’est pas tous les jours que nous avons la chance de nous exercer à utiliser des armes réelles à toutes les étapes d’une opération. Grâce à ces exercices, nous pouvons améliorer nos capacités, déterminer nos forces et nos faiblesses et, en définitive, nous préparer à la prochaine fois où nous serons appelés à combattre. »

Environ 120 personnes, 13 chasseurs CF-188 Hornet, un avion de ravitaillement en vol CC-150T Polaris, un avion de ravitaillement en vol CC-130T Hercules et deux avions Dornier Alpha Jet, provenant tous de différents endroits au Canada, ont été affectés à la base aérienne de Tyndall, en Floride :

  • 4e Escadre/BFC Cold Lake (Alberta) : le 401e Escadron d’appui tactique, le 1er Escadron de maintenance, la Section des services d’information et de télécommunication de la 4e Escadre, l’Équipe d’évaluation et de normalisation des chasseurs et l’Escadrille d’évaluation et d’essais opérationnels – Chasseurs du 410e Escadron d’entraînement opérationnel à l’appui tactique
  • 8e Escadre Trenton (Ontario) : le 437e Escadron de transport (du 30 janvier au 10 février 2017) (avion ravitailleur en vol CC-150T)
  • 17e Escadre Winnipeg (Manitoba) : le 435e Escadron de transport et de sauvetage (du 16 au 29 janvier 2017) (ravitailleur en vol CC-130T)
  • Ottawa (Ontario) : des spécialistes du Programme de contrôle visant l’efficacité des systèmes de la force de chasse, un organisme qui relève du Directeur général – Gestion du programme d’équipement aérospatial (avions-écoles et chasseurs) de l’organisation du Sous-ministre adjoint (Matériels)
  • Discovery Air Defence Services : des appareils Dornier Alpha Jet

Les facilitateurs de l’exercice provenaient d’un groupe d’unités hautement spécialisées du 53rd Weapons Evaluation Group (groupe d’évaluation des armes) de l’USAF, à savoir :

  • le 53rd Test Support Squadron;
  • le 81st Range Control Squadron;
  • le 82nd Aerial Targets Squadron;
  • le 83rd Fighter Weapons Squadron;
  • le 86th Fighter Weapons Squadron.

Le déploiement général comptait trois volets :

1er volet : une semaine d’activités d’entraînement général aux côtés d’appareils de la United States Air Force, comme le F-15 Eagle et le F-22 Raptor;

2e volet : l’exercice Combat Archer, un exercice de deux semaines portant sur le tir réel air-air réalisé au moyen de missiles AIM-120, AIM-7 et AIM-9 contre des drones aériens BQM-167;

3e volet : l’exercice Combat Hammer, un exercice de bombardement air-sol à échelle réelle d'une semaine réalisé au moyen de bombes à guidage laser GBU-12 factices, jumelé à une télémétrie de ciblage à la fine pointe de la technologie, contre des cibles réelles situées au polygone de tir de la base aérienne d’Eglin.

Les deuxième et troisième volets ont été facilités par le programme d’évaluation des systèmes d’armes de la United States Air Force. Ce programme vise à évaluer la capacité d’une unité à utiliser divers systèmes d’armes dans toutes les étapes du processus, de l’entreposage à la frappe, en passant par la préparation.

Date de modification :