Les aviateurs tombés au combat de Fernie

Article de nouvelles / Le 8 novembre 2017

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

Par John J.N. Chalmers     

Nous célébrerons bientôt le jour du Souvenir, où nous prendrons une pause pour nous souvenir de ceux qui sont tombés au combat alors qu’ils étaient en service pour le Canada. Au fil des années, plus de 100 hommes d’une petite communauté de la Colombie-Britannique sont morts au cours de trois guerres. Six d’entre eux ont servi l’Aviation royale du Canada.

Ils symbolisent tous ceux qui ont servi l’ARC et plus particulièrement ceux qui ne sont jamais revenus à la maison. Voici leur histoire. Nous nous souviendrons d’eux.

Sur le monument de guerre devant le palais de justice dans la petite ville de Fernie en Colombie-Britannique (population d’un peu plus de 5000 habitants), se trouvent les noms de tous les jeunes hommes de Fernie qui ont donné leur vie au service du Canada pendant trois guerres.

De ceux qui sont nommés, 93 sont tombés au combat pendant la Première Guerre mondiale, 20 ont perdu la vie pendant la Seconde Guerre mondiale et un est décédé pendant la guerre de Corée.

Au cours de la Première Guerre mondiale, le Canada n’avait pas de force aérienne à son nom, mais plus de 900 Canadiens ont servi dans la Royal Naval Air Force (RNAS) du Royaume-Uni. Le 1er avril 1918, la RNAS s’est jointe au Royal Flying Corps pour former la Royal Air Force. Après la guerre, l’Aviation canadienne a été formée en 1920 et, le 1er avril 1924, elle est devenue l’Aviation royale du Canada (ARC).

Bien que ces 114 jeunes hommes qui se sont établis à Fernie aient perdu la vie au cours de ces trois guerres, je me suis demandé combien de ces 20 hommes nommés sur le monument de guerre qui sont tombés au combat pendant la Seconde Guerre mondiale ont servi l'ARC. Mes recherches ont commencé dans un livre de 892 pages intitulé They Grew Not Old. Il a été publié par le Commonwealth Air Training Plan Museum de Brandon, au Manitoba. Avec 128 autres pages qui ont été publiées dans deux suppléments subséquents, tout le personnel de l’ARC qui est tombé au combat pendant la Seconde Guerre mondiale y est énuméré. L’Internet et d’autres sources ont aidé à fournir des renseignements à propos des six hommes qui ont servi dans l’ARC.

Ces six hommes ont servi comme équipage d’aéronef et auraient suivi leur formation à différents postes aériens du Programme d’entraînement aérien du Commonwealth britannique au Canada. Ils n’ont pas tous été tués au combat. Trois d’entre eux ont perdu la vie dans des accidents. Quatre ont été enterrés et une pierre tombale militaire marque leur tombe. Deux d’entre eux n’ont pas de lieu de repos connu, mais sont commémorés d’une autre façon.  Leurs noms sont commémorés sur le monument de guerre de Fernie, sur l’Internet et, dans certains cas, par le nom des montagnes de la Colombie-Britannique et le nom des rues de Fernie. Ils sont aussi commémorés sur des monuments militaires au Canada et en Angleterre et dans des cimetières d’Angleterre et d’Europe.

Richard Paul Frayn (inscrit Frayne sur le monument de Fernie) est né à Gettysburg, au Dakota du Sud. Pilote au grade de lieutenant d’aviation, il a été tué lors d’un exercice de vol de nuit au-dessus de la campagne le 8 janvier 1943 alors que l’avion Airspeed Oxford de l’équipage s’est écrasé en Angleterre. Deux autres membres de l’équipage, qui n’étaient pas Canadiens, ont également péri lors de l’écrasement. Le lieutenant d'aviation Frayn est enterré au Cirencester (Chesterton) Cemetery à Gloucestershire, en Angleterre. Il est mort à l’âge de 30 ans et a laissé en deuil sa femme et ses trois jeunes enfants à Fernie. Mount Frayn, près de Fernie, porte son nom.

James Howell, fils de Charles et de Sarah Howell de Vancouver, en Colombie‑Britannique, a été tué au combat le 20 février 1944 à l’âge de 23 ans alors qu’il servait le 431e Escadron de l’ARC au cours d’une opération de bombardier Halifax à Leipzig, en Allemagne. Pilote au grade de sous-lieutenant d’aviation, il est enterré au Cimetière de guerre de Berlin à Charlottenburg, en Allemagne. Son escadron a d’abord volé dans des bombardiers Wellington, puis dans des bombardiers Halifax et Lancaster. Reformé en escadron de chasse en 1954, il est maintenant connu sous le nom de 431e Escadron de démonstration aérienne, basé à Moose Jaw, en Saskatchewan, et mieux connu comme étant la célèbre équipe de voltige du Canada, les Snowbirds.

Le sergent de section Aloysius William « Bill » Klauer de Fernie, fils d’Adam et de Sarah Klauer de Fernie, était un mitrailleur de bord. Il a été tué à l’âge de 29 ans le 4 mai 1943. Il servait avec l’Unité d’entraînement opérationnel no 22 et se préparait au soutien au combat en volant dans un bombardier Wellington qui a décroché et qui s’est écrasé en effectuant un virage. Les six membres d’équipage ont péri dans l’écrasement. Le sergent de section Klauer a laissé dans le deuil sa femme, Catherine, et est enterré au Stratford-on-Avon Cemetery à Warwickshire en Angleterre, où 97 des 179 pierres tombales de la Seconde Guerre mondiale commémorent des aviateurs canadiens. Le sergent de section Klauer est commémoré par le Mount Klauer au nord de Fernie et par la rue Mount Klauer dans la ville.

Un autre fils de Fernie, le sous-lieutenant d’aviation James Robert McLean, était un navigateur et a été tué en servant avec l’Unité d’entraînement opérationnel no 111 à Nassau, aux Bahamas, le 21 avril 1943 à l’âge de 21 ans. Son pilote et lui ont péri lorsque leur bombardier Mitchell B-25 s’est écrasé et il n’a pas de lieu de repos connu. Il est commémoré au Mémorial d’Ottawa à Ottawa, en Ontario. Mount McLean et la rue Mount McLean à Fernie portent son nom.

Le sergent de section Alexander Swiderski, aussi natif de Fernie, était un radiotélégraphiste-mitrailleur. Il a été tué au combat à l’âge de 20 ans le 12 juin 1942. Tout l’équipage et lui ont péri lorsque leur bombardier Wellington de l’Escadron no 9 de la Royal Air Force n’est pas revenu après les opérations de nuit. Le sergent de section Swiderski n’a aucun lieu de repos connu, mais est commémoré au Mémorial de Runnymede à Surrey, en Angleterre, au Mémorial d’Ottawa et sur le Mount Swiderski au nord de Fernie.

Dean Jerome « Butch » Washburn était le fils de Lenox et de Teresa Washburn de Fernie. Pilote, il détenait le grade de lieutenant d’aviation et volait avec le 438e Escadron de l'ARC.  Il a été tué le 24 décembre 1944 à l’âge de 21 ans. Le lieutenant d’aviation Washburn plongeait et tirait vers un véhicule ennemi sous le seuil des 1000 pieds lorsque son chasseur-bombardier Typhoon a été frappé par des tirs de canons antiaériens. Il s’est mis en vrille et s’est écrasé près de Schmidtheim en Allemagne. Il est enterré au cimetière militaire de Hotton, au Luxembourg, en Belgique. La rue Washburn de Fernie porte son nom, tout comme le Mount Washburn au nord de Fernie.

La statue d’un soldat au-dessus du monument de guerre de la ville honore les 114 hommes de Fernie qui sont nommés sur le monument. Ils ont servi dans la marine, l’armée de terre et la force aérienne - nous nous souviendrons d’eux à jamais. Nous ne devons jamais oublier.

Résident d’Edmonton, John Chalmers aime rendre visite à sa famille à Fernie et s’intéresse à l’histoire de la ville. Il a servi en tant que technicien stagiaire de moteurs d’aéronef au sein du 418e Escadron « City of Edmonton » alors qu’il était au secondaire, puis a obtenu un diplôme au grade de sous-lieutenant d’aviation du Programme universitaire d’entraînement aérien (Réserve) de l’Université de l’Alberta. Il est historien auprès du Panthéon de l’Aviation du Canada.

Date de modification :