Le milieu de l’aviation fait ses adieux à Fern Villeneuve

Article de nouvelles / Le 10 janvier 2020

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

Par Eric Dumigan

Le lieutenant-colonel (à la retraite) Joseph Armand Gérard Fernand « Fern » Villeneuve, membre du Panthéon de l’Aviation du Canada et premier chef de l’équipe de voltige aérienne de l’Aviation royale canadienne (ARC), les Golden Hawks, s’est éteint le matin de Noël 2019.

Né le 2 juillet 1927 dans une ville faisant maintenant partie de Gatineau, au Québec, M. Villeneuve se joint au programme d’instruction des cadets de l’air en 1943. Il obtient son brevet de pilote privé en 1946 et celui de pilote professionnel en 1948. En 1950, il se joint à l’ARC, dans laquelle il sert pendant 32 ans à titre de pilote de chasse. Il est d’abord affecté au 441e Escadron à Saint-Hubert, au Québec, et pilote des appareils F-86 Sabre.

En 1952, pendant qu’il travaille en Angleterre, M. Villeneuve commande l’équipe de voltige du 441e Escadron et participe à plusieurs spectacles. En 1954, en collaboration avec le 431e Escadron à Bagotville, au Québec, il forme une équipe de voltige de quatre appareils qui participe à des événements partout au Canada. En 1955, il devient instructeur de vol à bord de T-33 à l’école supérieure de pilotage de Portage la Prairie, au Manitoba. Deux ans plus tard, il se joint au personnel de l’École centrale de vol à Trenton, en Ontario, où il établit des procédures pour réduire les risques liés aux atterrissages forcés. De plus, il est nommé officier d'inspection des avions à réaction.

En 1958, le chef d'état-major de la Force aérienne demande à M. Villeneuve de former une équipe de voltige officielle pour l’ARC afin de célébrer le 35e anniversaire de la Force aérienne et le 50e anniversaire de l’aviation au Canada, qui vont avoir lieu en 1959. Il choisit personnellement les membres de l’équipe, appelée les Golden Hawks, dirige la formation et chorégraphie le numéro. M. Villeneuve dirige l’équipe pendant deux ans et participe à 134 spectacles de voltige en Amérique du Nord. Le 7 novembre 1960, lors d’un vol d’entraînement de nuit ordinaire, le moteur du F-86 qu’il pilote tombe en panne. Pour assurer la sécurité des gens au sol, il décide de rester dans le Sabre et de ne pas s’éjecter, choisissant plutôt d’effectuer un atterrissage en catastrophe. À titre de récompense pour son courage dans l’évitement d’un événement tragique, M. Villeneuve reçoit la Croix de l’Aviation.

En 1965, il accède au poste de commandant du 434e Escadron, équipé de CF-104 Starfighters, à Zweibrücken, en Allemagne. Deux ans plus tard, au plus fort de la guerre froide, M. Villeneuve est promu au grade de lieutenant-colonel d’aviation. En 1970, il réside à Ottawa et commande le 414e Escadron de guerre électronique et, en 1972, il est nommé chef du Service d'enquête sur les accidents, un domaine dans lequel il excelle. Il est non seulement chargé d’enquêter sur les causes des accidents, mais aussi de faire des recherches sur les facteurs humains et ceux liés aux appareils afin de prévenir les accidents. En 1976, M. Villeneuve déménage à Bagotville, afin d’y servir à titre d’officier des opérations de la base et de pilote de CF-101 Voodoo. Il prend sa retraite en 1982 au terme d’une affectation comme officier d’administration de la base des Forces canadiennes North Bay, en Ontario.

M. Villeneuve a accumulé plus de 8 000 heures de vol à bord d’avions à réaction dans le cadre d’une carrière dans la Force aérienne qui a duré trois décennies.

En 1983, afin d’appuyer le programme d’instruction des cadets de l’air, il se joint à la Force de réserve et devient l’officier responsable des opérations de l’École de vol à voile de la région du Centre. Grâce à son expérience de la Force aérienne, il améliore et met à jour les normes d’instruction du programme. De 1984 à 1987, M. Villeneuve assume le commandement de l’École régionale de vol à voile des cadets à la base des Forces canadiennes Trenton. Il prend sa retraite de la Force de réserve en 1992, mais continue de travailler pendant dix années supplémentaires en tant qu’instructeur civil auprès des cadets de l’air.

En 2006, Fern Villeneuve fait son entrée au Panthéon de l’Aviation du Canada.

Fern, surnom que lui donnaient bon nombre de personnes, a continué de piloter régulièrement son Globe Swift jusqu’à ce qu’il succombe, à l’âge de 92 ans, à des blessures subies lors d’un accident d’automobile.

L’auteur du texte et le magazine Skies , où l'article précédent a d’abord paru, ont autorisé la traduction et la reproduction de celui-ci.

Avis de décès

Maison funéraire Oshawa, à Oshawa, en Ontario

2 juillet 1927—25 décembre 2019

C’est avec grande tristesse que nous vous annonçons le décès du lieutenant‑colonel (à la retraite) Fernand Gérard Villeneuve, ancien militaire  de l’Aviation royale canadienne (ARC), à l’hôpital général de Hamilton le 25 décembre. Fern avait 92 ans et a succombé à des blessures subies lors d’un accident d’automobile.

Fern avait survécu à sa tendre épouse Lynda Villeneuve (née Estlin). Deux choses le passionnaient dans la vie : sa femme Lynda et l’aviation.

Fern a entamé sa carrière en aviation en 1946 lorsqu’il a obtenu son brevet de pilote privé à Ottawa, puis celui de pilote professionnel en 1948. Il s’est ensuite joint à l’ARC en 1950, où il a accumulé des milliers d’heures de vol comme pilote d’aéronef à moteur à pistons et de chasseur à réaction. Fern a été le premier chef de la légendaire équipe de voltige appelée Golden Hawks, qu’il a dirigée pendant les saisons de 1959 et 1960.

Fern a aussi reçu la Croix de l’Aviation en raison de son héroïsme lors d’une mission de nuit à bord d’un appareil F-86 Sabre dont le moteur est tombé en panne. Il a manœuvré l’appareil de façon à l’éloigner d’un village, a choisi de ne pas s’éjecter et a effectué un atterrissage forcé sans moteur, ce qui lui a valu une grave blessure au dos.

Fern a continué à piloter des chasseurs après s’être rétabli et a pris sa retraite en 1982. Fort de son expérience et de son talent, il s'est ensuite joint à la Force de réserve et a assumé le commandement de l’École de vol à voile de la région du Centre dans le cadre du programme d’instruction des cadets de l’air.

À 65 ans, Fern a dû ranger son uniforme, mais a continué de travailler pendant plusieurs années comme instructeur civil du programme, dans le cadre duquel il a pu conseiller les nouveaux pilotes et les pilotes d’expérience.

Fern a poursuivi ses activités en aviation, pilotant des appareils fabriqués de façon artisanale et son Globe Swift jusqu’au jour de son accident d’automobile, le 22 décembre. Au cours de sa carrière dans la Force aérienne, il a accumulé plus de 14 000 heures de vol à bord de chasseurs à réaction et d’aéronefs à moteur à pistons. Il a effectué plus de 6 000 de ces heures à bord du remorqueur Bellanca Scout des cadets de l’air et de son Globe Swift.

Fern a fait son entrée au Panthéon de l’Aviation du Canada en 2006 et, en 1997, il est l’une des deux seules personnes à avoir vu de leur vivant leur visage sur une pièce de monnaie canadienne. L’autre personne est la reine Élizabeth II.

Une crémation a eu lieu en privé. L’inhumation se déroulera le 6 juin 2020 au Cimetière militaire national de Beechwood, à Ottawa.


 

Joignez-vous à l'ARC : Osez vous surpasser

Les administrateurs des ressources humaines fournissent du soutien administratif et un appui général en matière de ressources humaines dans le cadre des activités militaires.

Leurs principales responsabilités sont les suivantes :

         - Administration et services en ressources humaines
         - Services de soutien à la paye et au personnel
         - Gestion de l’information automatisée
         - Administration ministérielle et générale

http://forces.ca/fr/carriere/administrateur-ressources-humaines/

Date de modification :