Le Hornet de démonstration rend hommage au programme d’entraînement de la Seconde Guerre mondiale ainsi qu’aux collectivités canadiennes

Galerie d'images

Article de nouvelles / Le 3 mai 2016

Par Jeff Gaye

Le motif des couleurs noire, jaune et rouge du Hornet de démonstration de 2016 symbolise le Programme d’entraînement aérien du Commonwealth britannique et le combat contre les puissances de l’Axe au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Au début de mois d’avril, l’Aviation royale canadienne a dévoilé son avion à réaction de démonstration Hornet pour la saison 2016, à la 4e Escadre Cold Lake, en Alberta.

L’aéronef est peint selon un motif remarquable qui rend hommage au Programme d’entraînement aérien du Commonwealth britannique (PEACB), un des plans d’entraînement des plus réussis que le monde ait jamais vus.

Mis en œuvre entre 1939 et 1945, le PEACB a permis d’entraîner 131 553 membres d’équipage dans l’effort de guerre contre l’Allemagne nazie au cours de la Seconde Guerre mondiale. Des pilotes, des radiotélégraphistes, des mitrailleurs de bord et des navigateurs ont été entraînés au Canada, dans le cadre du PEACB, afin de servir dans les Forces aériennes de la Grande-Bretagne, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et du Canada.

« C’est un grand honneur », de dire le capitaine Ryan Kean, qui pilotera le Hornet spécial cet été, durant la saison des spectacles aériens. « Ce programme d’entraînement fait partie de l’histoire du Canada. On peut même voir sur l’aéronef le nom de toutes les collectivités qui ont hébergé une base ou une station du PEACB. Nous leur rendons hommage non seulement dans le thème, mais aussi en les nommant. »

« Je crois que cette touche ajoute une note spéciale à l’aéronef. Et comme je le piloterai partout au Canada et aux États-Unis, partout où j’irai, les spectateurs pourront voir le nom de leur ville sur le côté de l’aéronef. Ils voudront pousser leur recherche et voir dans quelle mesure leur ville a contribué à ce projet. »

Jim Belliveau, graphiste au 410e Escadron d’entraînement opérationnel à l’appui tactique a créé le motif et l’a mis en œuvre avec l’aide d’une équipe de techniciens de l’ARC. Elysee Franchuk, artiste locale de Cold Lake et étudiante au niveau secondaire, a aussi participé au projet, comme bénévole et dans le but d’acquérir de l’expérience de travail.

« C’était un merveilleux projet », a dit M. Belliveau. La seule directive qu’on lui avait donnée était d’incorporer la couleur jaune emblématique de l’aéronef d’entraînement utilisé dans le cadre du PEACB. Il a choisi d’utiliser le noir comme couleur contrastante et pour son concept artistique.

« Le noir est une superbe couleur contrastante, en particulier avec le jaune », a-t-il dit. « En même temps, le noir transmet un certain message. Dans le cas présent, il représente la noirceur de la Seconde Guerre mondiale. Pendant la mise en service du programme du PEACB, nous menions le bal. Le Commonwealth britannique était seul devant la puissance de l’Axe. Le Canada a relevé le défi et a hébergé ces écoles d’entraînement. »

« Et c’est la flamme contre les ténèbres. »

« C’est toujours un privilège pour la 4e Escadre d’assumer le concept du Hornet de démonstration », a dit le commandant de l’escadre, le colonel Eric Kenny.

« M. Jim Belliveau a fait preuve d’un talent incroyable en saisissant l’essence aussi complexe du Programme d’entraînement aérien du Commonwealth britannique », dit-il. « Nos techniciens se sont dépassés pour donner vie à l’idée de Jim. »

« Cet avion à réaction profitera à tous grâce au travail acharné et à l’engagement des membres de la 4e Escadre. »

Jeff Gaye est le rédacteur en chef du The Courier, le journal de la base de la 4e Escadre Cold Lake dans lequel cet article a été publié le 12 avril 2016.

Date de modification :