Le colonel honoraire de la 9e Escadre Gander s’éteint

Article de nouvelles / Le 20 janvier 2017

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

Texte de la 9e Escadre Gander

L’Aviation royale canadienne (ARC) a perdu un membre de sa famille élargie, à savoir le colonel honoraire Fred Moffitt, qui est décédé le 17 janvier 2017.

« C’est avec une profonde tristesse que je vous annonce la mort de notre ami estimé, le colonel honoraire Fred Moffitt. Il s’est éteint paisiblement à 10 h, ce matin, à St. John’s, à Terre‑Neuve‑et‑Labrador, après avoir livré un long combat pour recouvrer la santé », écrit le lieutenant‑colonel Pierre Haché, commandant de la 9e Escadre, dans un courriel à l’intention du personnel de la 9e Escadre. « Sa conjointe, Anne, était à ses côtés et elle pleure sa perte. »

« Joignez‑vous à moi pour porter le deuil d’un homme remarquable et d’un ami. » 

M. Moffitt, âgé de 76 ans, agissait à titre de colonel honoraire de la 9e Escadre Gander, à Terre‑Neuve‑et‑Labrador, au moment de son décès. M. Moffitt a accédé à cette fonction en décembre 2014, après avoir terminé un mandat de quatre ans comme colonel honoraire du 103e Escadron de recherche et de sauvetage, également à Gander.

Il entretenait des liens très étroits avec la Force aérienne puisqu’il a servi dans la Royal Air Force (RAF) pendant la guerre froide, et qu’il y a obtenu le grade de capitaine d’aviation (l’équivalent de capitaine dans l’ARC).

Fred Moffitt naît le 30 novembre 1940, à Bedlington, en Angleterre, et étudie dans la ville de Newcastle upon Tyne, située dans le nord‑est de l’Angleterre. Il entre dans le marché du travail dans la fonction publique, où il reçoit la formation d’inspecteur fiscal. Selon lui, ce travail se révèle « affreusement ennuyeux ». Or, en 1962, il obtient son brevet dans la RAF et entreprend sa formation à titre de navigateur.

Les funérailles
Les funérailles du colonel honoraire Moffitt auront lieu à 14 h, le samedi 21 janvier, à la cathédrale anglicane St. Martin’s, située au 2 Lindbergh Road, à Gander. Les funérailles ont été confiées au salon funéraire Stacey’s Funeral Home de Gander.

Sa première affectation à des opérations survient à bord d’un aéronef Blackburn B‑101 Beverley du 84e Escadron, basé dans le Protectorat d’Aden, aujourd’hui le Yémen du Sud. Cette affectation comprend des opérations en Afrique, dans le golfe Persique, à Singapour et à Hong Kong.

En 1967, M. Moffitt rentre au Royaume‑Uni et se joint au 511e Escadron. Il pilote alors des aéronefs de transport Bristol Type 175 Britannia à Lyneham et à Brize Norton.

Lorsque la RAF cesse de se servir du Britannia, M. Moffitt effectue une affectation au sol à la base Leuchars de la RAF, une base de chasseurs occupée en Écosse, en tant que commandant de l’escadrille chargée des fonctions générales (capitaine‑adjudant de la station). Bien que travaillant au sol, M. Moffitt réussit néanmoins à voler à titre de passager à bord du chasseur à réaction McDonnell‑Douglas Phantom F4.

Reprenant son service aérien en 1976, M. Moffitt se joint à la flotte d’aéronefs Hercules et fait partie des 24e et 47e Escadrons. Il passe quatre ans à l’Escadron d’entraînement de l’aéronef Hercules, où il s’occupe de l’instruction, des examens et de la catégorisation des navigateurs de la flotte.

Après une période prolongée dans les airs, M. Moffitt amorce une nouvelle affectation au sol, cette fois comme commandant du détachement de la RAF à Gander, à Terre‑Neuve‑et‑Labrador, poste qu’il occupe de 1986 à 1989. Là, il veille au passage sécuritaire et expéditif des aéronefs de la RAF par Gander et St. John’s. C’est à cette époque qu’il rencontre d’ailleurs sa conjointe, Anne Manning, enseignante au niveau secondaire et Terre‑Neuvienne pure laine qui est née et qui a grandi à Labrador City.

Après avoir servi pendant 28 ans dans la RAF, M. Moffitt prend sa retraite en 1990 et déménage à Gander, où il ouvre le restaurant Jungle Jim’s. Il gère son entreprise pendant 10 ans, après quoi il prend une autre retraite, mais ne demeure pas inactif pour autant!

M. Moffitt préside l’Administration aéroportuaire de l’aéroport international de Gander de 2005 à 2014, et il joue un rôle déterminant dans le bon fonctionnement continu de l’aéroport, qui constitue un atout stratégique pour la province de Terre‑Neuve‑et‑Labrador. Il préside aussi le conseil arbitral de l’assurance‑emploi.

M. Moffitt accède au titre de colonel honoraire du 103e Escadron de recherche et de sauvetage de la 9e Escadre Gander, en 2010, fonction qu’il occupe jusqu’en 2014. Il devient ensuite colonel honoraire de la 9e Escadre et le restera jusqu’à son décès.

Le colonel honoraire Moffitt est bien connu dans la collectivité de Gander et d’un bout à l’autre de la province. Citoyen naturalisé, M. Moffitt a choisi le mode de vie des Canadiens et il s’est fait un devoir de tout faire pour améliorer les conditions de ses concitoyens et des Forces armées canadiennes. Il aimait la vie et était un joueur de golf passionné, un partisan opiniâtre du Newcastle United Football Club et un membre de l’association franc‑maçonne de Gander.

Il laisse dans le deuil sa conjointe, deux enfants d’âge adulte qui vivent en Angleterre et quatre petits‑enfants.

Le patrimoine militaire de M. Moffitt et son affiliation étroite à la 9e Escadre Gander et à son personnel ont marqué sa vie. Nous garderons de lui la mémoire d’un véritable gentleman toujours aimable. Par‑dessus tout, nous nous souviendrons de lui comme le meilleur des maris parfaitement assorti à sa conjointe Anne. Ensemble, ils formaient un couple inséparable.

Nous pleurons avec Anne le départ de notre cher ami Fred.

Date de modification :