Le Canada et les États-Unis soulignent le 60e anniversaire du NORAD

Article de nouvelles / Le 22 mai 2018

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

United States Northern Command

Le Canada et les États-Unis ont célébré le 60e anniversaire d’un partenariat militaire qui vise à défendre l’Amérique du Nord. Pour souligner l’occasion, une équipe de voltige aérienne des Forces armées canadiennes composée de CT-114 Tutor, connue dans le monde sous le nom de Snowbirds, a effectué des acrobaties aériennes à couper le souffle en guise de conclusion à une série d’activités visant à rendre hommage à ceux qui maintiennent la paix.

Les célébrations du 60e anniversaire du Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD), tenues les 11 et 12 mai 2018 au quartier général du commandement, à la base aérienne Peterson, à Colorado Springs, au Colorado, ont donné lieu à des hommages rendus par des dirigeants militaires et civils supérieurs des deux pays, à des spectacles de précision aérienne et à un aperçu des balbutiements du NORAD pendant la guerre froide derrière la porte de 23,4 t à l’épreuve des explosions de la station aérienne militaire de Cheyenne Mountain. 

« L’une des raisons qui expliquent la réussite de notre entente ici, à Colorado Springs, est la relation véritable et profonde qui unit nos deux pays et leur population », a dit le général Jonathan Vance, chef d’état-major de la défense des Forces armées canadiennes.

Le commandement a évolué depuis ses débuts, pendant la guerre froide, afin de pouvoir contrer de nouvelles menaces, dont les missiles balistiques intercontinentaux et le terrorisme, a dit le général Vance lors d’une cérémonie tenue à la base aérienne Peterson. « Oui, nous partageons un continent. Oui, nous partageons des valeurs et défendons les mêmes gens. Mais, le Canada et les États-Unis entretiennent un lien plus profond encore, comme on l’a déjà mentionné; il s’agit d’un lien qui va au-delà de l’amitié. En effet, nous formons une famille. »

Les activités de célébration ont servi à saluer un commandement binational unique formé officiellement le 12 mai 1958. Le NORAD se charge de l’alerte et du contrôle aérospatiaux en Amérique du Nord. Il décèle les attaques menées aux moyens d’aéronefs, de missiles ou de véhicules spatiaux et sonne l’alerte dans de telles situations. De plus, le commandement assure l’alerte maritime depuis 2006.

À bord d’avions à réaction CT-114 Tutor et d’un CF-18 Hornet, les Snowbirds du 431e Escadron de démonstration aérienne des Forces armées canadiennes ont effectué un survol le 11 mai en adoptant la formation en hommage aux pilotes disparus afin de saluer les Canadiens qui ont perdu la vie au service du NORAD. Les Snowbirds ont effectué un autre spectacle le jour suivant, en plus d’un survol visant à faire montre de la puissance aérienne des États-Unis et du Canada, auquel ont participé des avions F-22 Raptor, CF-188 Hornet, F-15C Eagle et F-16 Fighting Falcon.

Ayant à l’esprit qu’aucune tâche n’est plus sacrée que celle de défendre le territoire de l’autre, les dirigeants militaires et civils ont mis l’accent sur l’importance cruciale du succès continu du commandement lors d’un gala à l’hôtel Broadmoor. « Beaucoup de choses changent en 60 ans », a dit la général Lori J. Robinson, commandante du NORAD et du United States Northern Command. « Malgré la peur constante de la guerre nucléaire, les missiles balistiques intercontinentaux et les attaques du 11 septembre, le NORAD a survécu à toutes les épreuves, a su s’adapter aux difficultés et a maintenu ses capacités. »

« Ce commandement militaire binational est un symbole durable de l’important partenariat qui unit le Canada et les États-Unis, un partenariat qui est essentiel aux deux pays », a déclaré Justin Trudeau, premier ministre du Canada.

Avant le lancement des célébrations, les représentants des médias ont eu droit à un aperçu privilégié des débuts du NORAD à Cheyenne Mountain, un endroit popularisé par des films comme « Jeux de guerre » et « Le jour de l’indépendance ». Aujourd’hui, 15 bâtiments reposent toujours sur d’énormes ressorts conçus afin de permettre au centre de commandement de résister à une explosion nucléaire. Le centre sert désormais d’emplacement de commandement de rechange du NORAD. Situé tout près, à la base aérienne Peterson, il continue à accueillir d’autres unités militaires. 

« Ce précieux partenariat permettra à nos forces armées de contrer les menaces émergentes et de faire en sorte que les générations futures puissent jouir de paix et de prospérité », a déclaré Donald J. Trump, président des États-Unis.

Le gala, les spectacles aériens extraordinaires et toutes les autres activités ont permis de souligner un partenariat fondé sur la confiance.

Date de modification :