Le 450e Escadron célèbre 50 ans d’aviation tactique

Article de nouvelles / Le 29 mars 2018

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

Par le sous-lieutenant Nick Effenberger

Le 450e Escadron tactique d’hélicoptères (ETH), basé à la garnison de Petawawa, en Ontario, célèbre fièrement son 50e anniversaire aujourd’hui, le 29 mars 2018.

L’escadron est le seul de l’Aviation royale canadienne à piloter le modèle F du Chinook (CH-147F) qui, de concert avec le CH-146 Griffon, fournit un soutien tactique héliporté à l’Armée canadienne et à ses forces d’opérations spéciales.

La désignation numérique 450 a initialement été attribuée à un escadron de la Royal Australian Air Force, opérationnel de 1941 jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945. Bien que le Canada se soit vu attribuer les numéros d’escadron 400 à 449, une erreur administrative a fait en sorte que le numéro 450 soit réattribué à un escadron de transport lourd canadien le 29 mars 1968. L’arrivée du nouvel escadron signalait l’adoption par le Canada du rôle relativement nouveau de soutien logistique aérien au moyen d’hélicoptères canadiens CH-113A Voyageur.

En 1968, l’escadron équipé de Voyageur était basé à la station de l’Aviation royale canadienne (ARC) de Saint-Hubert, au Québec, jusqu’à sa réinstallation à la base des Forces canadiennes d’Ottawa, à Uplands, en Ontario, en mai 1970. Le 20 mai 1970, la désignation « 450e Escadron d’hélicoptères de transport » a reçu la sanction royale.

Au moment de son déménagement, l’escadron commençait à recevoir le CH-135 Twin Huey, qu’il a utilisé parallèlement au Voyageur à Uplands, de 1970 à 1975. L’ARC a ensuite remplacé le Voyageur par le CH-147 Chinook modèle C, en même temps que l’escadrille utilitaire de Twin Huey de l’escadron a été dissoute. Le Twin Huey est revenu à l’escadron en novembre 1990, et celui-ci a été rebaptisé, devenant le 450e Escadron mixte d’hélicoptères. Le Twin Huey a joué un rôle important dans l’ARC en tant qu’hélicoptère utilitaire polyvalent.

À l’automne 1991, le Canada a retiré du service les modèles C et les a vendus aux Pays-Bas. Après le retrait du Chinook, l'escadron a été renommé 450e Escadron tactique d’hélicoptères et continué ses opérations avec le Twin Huey à l’appui de la Gendarmerie royale du Canada et de la Deuxième Force opérationnelle interarmées. En août 1994, l’escadron est retourné à Saint-Hubert. Puis, après près de 30 ans de service d’aviation tactique à l’aide d’hélicoptères dans les Forces armées canadiennes, le 450 ETH a cessé ses opérations en 1996 avant sa dissolution officielle le 1er janvier 1998.

En 2009, le Canada a acheté six CH-147 Chinook de modèle D aux États-Unis. Des équipages canadiens ont piloté le CH-147D Chinook à l’appui de missions tactiques et de transport dans le cadre de la participation du Canada à la Force internationale d’assistance à la sécurité en Afghanistan.

Le 2 mai 2012, l’escadron a repris le service en tant que 450e Escadron tactique d’hélicoptères, équipé d’hélicoptères CH-147F Chinook. Plusieurs équipages de Chinook déployés en Afghanistan et provenant de divers escadrons de l’ARC ont mis en commun leur expérience pour soutenir la renaissance du 450 ETH en devenant le noyau de l’escadron.

Le 450e Escadron tactique d’hélicoptères réunit les quinze Chinook du Canada. Le premier hélicoptère a été livré le 27 juin 2013, et le dernier le 3 juillet 2014. Le modèle F est un hélicoptère moyen-lourd polyvalent moderne. Bien que basé à la garnison de Petawawa, l’escadron relève de la 1re Escadre Kingston, où se trouve la capacité aéronautique tactique du Canada.

Depuis qu’il a repris le service, le 450 ETH a participé à de nombreux exercices au pays et à l’étranger, notamment Maple Resolve et Rim of the Pacific. L’escadron a également participé à des opérations nationales dans l’Arctique canadien (Nanook et Nevus) et soutenu des mesures de secours aux sinistrés partout au Canada en 2017 (opération Lentus). Comme l’a annoncé le gouvernement du Canada le 19 mars 2018, le CH-147F Chinook, piloté par les équipages du 450 ETH, sera déployé pour la première fois à l’étranger dans le cadre d’une opération de soutien à la paix de l’ONU au Mali, en Afrique, plus tard en 2018.

Bien que le Canada dispose de capacités d’aviation tactique depuis plus d’un demi-siècle, le 450 ETH et le CH-147F Chinook sont aujourd’hui à l’avant-garde des opérations des Forces armées canadiennes, dans l’esprit de la devise de l’escadron : « Au combat par la voie des airs! »

Le sous-lieutenant Nick Effenberger fait partie du 450 ETH.

Date de modification :