La 16e Escadre souligne le 100e anniversaire du Royal Flying Corps Canada

Article de nouvelles / Le 4 août 2017

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

Affaires publiques de la 16e Escadre Borden

En 2017, la 16e Escadre Borden, en Ontario, fête le 100e anniversaire du Royal Flying Corps Canada dans le cadre de cérémonies et de célébrations variées. Des activités ont également lieu afin de commémorer un siècle de formation de la force aérienne à Borden et de rendre hommage à l’aviation militaire au Canada.

Dirigés par le colonel Andrew Fleming, commandant de la 16e Escadre, les militaires de l’escadre se sont rendus à Dorchester, Ontario, le 7 avril 2017, pour tenir une garde d’honneur afin de souligner le 100e anniversaire de la mort de l’élève-officier James Harold Talbot. Le stagiaire de l’aviation du Royal Flying Corps Canada a perdu la vie dans l’écrasement de son avion-école Curtiss JN-4, au camp Borden, le 8 avril 1917. Il s’agit du premier accident fatal qu’a connu l’aviation militaire au Canada. La mort de l’aviateur a inspiré les paroles originales qu’on trouve inscrites sur le cairn de l’ARC en face du mess des officiers Maple à Borden : « En mémoire des officiers et des aviateurs du camp Borden qui ont sacrifié leur vie au service de leur pays. »

Le 2 mai 2017, la 16e Escadre a tenu un défilé de décorations et titres honorifiques à l’École de technologie et du génie aérospatial des Forces canadiennes (ETGAFC) afin de souligner le 100e anniversaire de l’inauguration officielle du terrain d’aviation au camp Borden. Toutefois, comme on le précise ci-dessus, les vols ont effectivement débuté en mars 1917. La brigade du Royal Flying Corps Canada a ultérieurement atteint le nombre de 12 000 personnes, dont 7 453 mécaniciens. L’infrastructure comptait sept terrains d’aviation, un parc consacré à la réparation des moteurs, un parc destiné à réparer les cellules d’aéronefs, un dépôt d’approvisionnement, une section réservée au transport mécanique, ainsi que plusieurs écoles. Plus de 2 500 pilotes diplômés sont allés combattre à l’étranger pendant la Première Guerre mondiale.1

La principale célébration marquant le 100e anniversaire du Royal Flying Corps Canada s’est déroulée au cours de la fin de semaine des 2 et 3 juin 2017. Le 2 juin, une séance d’accueil a eu lieu à l’ETGAFC, à Borden, où les militaires actuels et anciens de la Force aérienne se sont retrouvés pour raconter des anecdotes de l’époque où ils revêtaient l’uniforme et pour écouter la musique de « Jet Stream », célèbre orchestre de spectacle de l’ARC. Le fait saillant de la soirée a été l’accueil qu’on a réservé à l’adjudant-chef (à la retraite) Luc Tremblay, ainsi qu’au major (à la retraite) Guy Janssens en tant que membres du groupe de fraternité de la 16e Escadre. On a décidé de leur décerner cet honneur singulier parce qu’ils ont tant fait pour la Force aérienne au cours de leur carrière et parce qu’ils en font maintenant encore plus pour leur collectivité.

Le 3 juin, une « brigade » d’aviateurs et d’aviatrices ont marché sous la direction du commandant du défilé, le lieutenant-colonel Russ Defer, chef d’état-major de la 16e Escadre et commandant de l’Académie de l’ARC. Le brigadier-général Dave Cochrane, commandant de la 2e Division aérienne du Canada, agissait à titre d’officier de la revue pendant le défilé, ainsi que lors de la cérémonie visant à inaugurer de nouveau le cairn de l’ARC. Au cours du défilé, on a pu assister à trois défilés aériens de la 2e Division aérienne du Canada, dont un avion-école de navigation CT-142 Dash 8, un avion-école CT-156 Harvard II, ainsi que trois avions-écoles CT-155 Hawk. Des dignitaires de la région ont déposé des couronnes devant le cairn une fois celui-ci « dédié à nouveau en 2017 à toutes les femmes et à tous les hommes qui ont servi l’aviation militaire du Canada depuis 1917 ».

Tom McQueen et sa femme, Edith, parents du capitaine Thomas McQueen, qui a perdu la vie lors d’un accident d’entraînement dans un CF-18 à la 4e Escadre de Cold Lake, en Alberta, en novembre 2016, ont déposé une couronne à la mémoire de leur fils. Tous les deux étaient très émus par la cérémonie.

Une fois le défilé terminé, on a demandé aux invités et à l’assistance de se rendre à la piste pour participer à une journée portes ouvertes afin d’admirer de plus près l’avion d’époque qui faisait l’objet d’une exposition et prendre place à bord de l’avion que l’ETGAFC utilise pour former les futurs techniciens de l’ARC. De plus, des membres du personnel de l’École de l’ARC, de la base des Forces canadiennes Borden, du Groupe d’instruction de la Génération du personnel militaire et du Groupe du recrutement des Forces canadiennes tenaient différents kiosques.

 [1]Saturday’s Children, du brigadier-général (à la retraite) Herbert Sutherland, Saturday’s Children, manuscrit inachevé, chapitre 1, page 13, 1994.

Date de modification :