L’évolution du soutien : L’officier des opérations aériennes

Article de revue / Le 14 mai 2020

En juin 2019, de nombreuses initiatives ont été lancées pour assurer la santé continue de L'ARC afin de renforcer et maintenir sa capacité à réussir sa mission. La création d’un groupe professionnel des officiers des opérations aériennes au sein de l’ARC n’est qu’une de ces initiatives parmi d’autres.

Ce nouveau groupe professionnel, qui a été créé le 30 novembre 2019, effectuera un grand nombre des tâches planification opérationnelle et de gestion qui sont habituellement dévolues aux groupes professionnels des opérations aériennes, comme les pilotes, les officiers de systèmes de combat aérien (OSCA) et les contrôleurs aérospatiaux (C AERO). Cela permettra de réduire le nombre de membres d’équipage requis pour occuper des postes non navigants, et donc de garder davantage de membres d’équipage affectés à leur fonction principale et diminuer le volume global de personnes devant suivre le programme d’instruction destiné à l’équipage.

Les types de tâches effectués par les officiers des opérations aériennes comprennent ce qui suit : diriger les centres conjoints de coordination des opérations de sauvetage, soutenir les opérations des escadrons et des escadres, agir comme officiers de quart dans les centres des opérations et planifier le personnel navigant, toutes ces tâches ayant pour but d’offrir une formation ciblée à des personnes, afin de libérer nos opérateurs de ces tâches pour qu’ils se concentrent sur leur activité de vol.

Le nouveau groupe professionnel des officiers des opérations aériennes sera composé d’officiers allant du grade de lieutenant à celui de colonel, et son cadre initial d’officiers puisera dans des groupes professionnels préparatoires tels que les OSCA, les C AERO et les pilotes. Une fois que le programme d’instruction sera terminé, le groupe professionnel sera ouvert à tout le monde, y compris les Canadiens enrôlés directement et les militaires du rang (MR) qui, idéalement, sortiront du rang des groupes professionnels suivants : mécanicien de bord, opérateur de détecteurs électroniques aéroportés, opérateur – Contrôle aérospatial, et technicien en recherche et sauvetage.

La mise en œuvre n’en est qu’à ses débuts, mais les affectations aux postes seront effectuées progressivement avec le reclassement (RECL) initial des postes de pilotes qualifiés, des OCSA et des C AERO à partir de la saison des affectations 2020, y compris un cadre initial de postes de réservistes. À l’heure actuelle, il est qu’en 2021, le groupe professionnel soit ouvert au recrutement externe et participe à différents programmes d’enrôlement : le Programme d’enrôlement direct; le Programme de formation des officiers - Éducation permanente; le Programme de formation universitaire à l’intention des militaires du rang; le Programme d’intégration des officiers sortis du rang; le Programme de nominations spéciales au cadre d’officiers; le Programme spécial d’attribution de commission; et le Programme de formation des officiers de la Force régulière; ainsi que les mutations entre éléments et les reclassements de n’importe quel métier des FAC. 

Le nouveau groupe professionnel des officiers des opérations aériennes est l’une des nombreuses initiatives visant à permettre à l’ARC de stabiliser et d’accroître sa capacité, mais aussi assurer le maintien d’une puissance aérienne et spatiale efficace, tant actuellement qu’à l’avenir. De plus amples renseignements seront publiés dès qu’ils seront disponibles. Surveillez les CANFORGEN et consultez les prochains numéros de PERSpectives pour vous tenir informé!


Le nouveau groupe professionnel des officiers des opérations aériennes sera composé d’environ 194 officiers, transférant les responsabilités des postes affectés à 61 postes de pilotes désignés, 100 postes d’OSCA et 30 postes de C AERO.

Maintenant que le groupe professionnel des officiers des opérations aériennes a été créé, la prochaine étape sera l’insigne de ce nouveau groupe professionnel (c.-à-d. son emblème). Il sera créé au cours de l’année prochaine et sera soumis à l’approbation du Directeur - Histoire et patrimoine.


 

Joignez-vous à l'ARC : Osez vous surpasser

Les opérateurs de détecteurs électroniques aéroportés utilisent des systèmes de détecteurs électroniques évolués pour faire fonctionner des détecteurs aéroportés à bord des aéronefs de patrouille à long rayon d’action, des hélicoptères maritimes et des véhicules aériens sans pilote.

Ils détectent les sous-marins et en font le suivi, ils offrent un soutien aux opérations de recherche et de sauvetage et aux opérations médicales et aident les autres ministères et agences du gouvernement à recueillir des preuves et à effectuer des patrouilles antidrogues.

Leurs principales responsabilités sont les suivantes :

         - Utiliser un radar, des systèmes électro-optiques et infrarouges, détecteurs d’anomalies magnétiques et de l’équipement de guerre électronique
         - Prendre des photos aériennes
         - Charger les armes aéroportées et viser avec celles-ci, et faire des recherches dans les systèmes des stocks
         - Utiliser le système de mitrailleuse héliporté
         - Utiliser les systèmes de détecteurs électroniques des véhicules aériens sans pilote
         - Communiquer avec les organismes internes et externes (forces civiles et alliées)
         - Recueillir des preuves

http://forces.ca/fr/carriere/operateur-detecteurs-electroniques-aeroportes/

Date de modification :