L’Aviation royale canadienne accueille l’exercice Maple Flag

Article de nouvelles / Le 24 mai 2016

Aviation royale canadienne

L’exercice Maple Flag, qui est l’entraînement international le plus important et le plus complexe de l’année pour l’Aviation royale canadienne, débutera la semaine prochaine, à Cold Lake (Alberta).

« L’exercice Maple Flag contribue directement au succès de l’ARC à générer une puissance aérienne de classe mondiale, » a dit le major-général David Wheeler, commandant de la 1re Division aérienne du Canda. « Il s’agit d’une excellente occasion d’améliorer notre agilité, notre portée et notre puissance tout en intégrant nos partenaires interarmées nationaux et nos alliés. » 

Se déroulant du 30 mai au 24 juin, l’exercice Maple Flag réunira jusqu’à 1300 militaires des Forces armées canadiennes (FAC) à titre de participants ou dans un rôle de soutien, de même que plus de 400 militaires provenant de cinq pays alliés et partenaires, ainsi que plusieurs aéronefs, notamment :

  • Du Canada : des chasseurs CF-188 Hornet, des hélicoptères CH-146 Griffon, des avions CP-140 Aurora, un avion de transport lourd CC-177 Globemaster III, un avion de ravitaillement aérien et de transport CC-130 Hercules, et des avions sous contrat Dornier Alpha Jet
  • Des États-Unis : des avions C-130 Hercules et E-3 Sentry;
  • De la France : des chasseurs Mirage 2000-5 et Rafale
  • Du Royaume-Uni : un avion E-3 Sentry
  • De l'Allemagne : la 1re brigade aéroportée, une unité d’opérations spéciales non navigante combinée et des éléments du commandement des forces spéciales allemandes (KSK).
  • De la Belgique : participants dans un rôle de contrôleur aérien avancé interarmées.

Cet exercice international prépare les équipages, ainsi que le personnel de maintenance et de soutien du Canada et des pays participants, à affronter les rigueurs des opérations dans l’espace de bataille aérien moderne. Les exercices comme celui-ci aident les FAC à maintenir leur disponibilité opérationnelle afin d’être en mesure de s’acquitter des tâches que pourrait leur confier le gouvernement du Canada.

« Nous sommes heureux d’accueillir une fois de plus l’exercice Maple Flag à Cold Lake. Le personnel de la 4e Escadre et de la BFC Cold Lake a travaillé fort au cours des derniers mois à planifier cet incroyable entraînement totalement immersif, non seulement pour l’Aviation royale canadienne, mais aussi pour nos partenaires et alliés internationaux, » a dit le colonel Eric Kenny, commandant, 4e Escadre Cold Lake. « Ceux qui y participeront en ressortiront avec les compétences et l’expertise nécessaires pour mener efficacement des opérations contre n’importe quel adversaire. »

Au cours des dernières années, l’exercice Maple Flag a commencé à fusionner avec des éléments participant à d’autres exercices tenus simultanément, comme l’exercice Maple Resolve, dirigé par l’Armée canadienne. 

Les participants seront plongés dans un scénario fictif dans le cadre duquel ils devront combattre des menaces simulées à l’aide de tactiques, d’armes et de technologies de pointe. L’exercice vise à perfectionner leurs compétences dans un contexte opérationnel réaliste, évolutif et stimulant. Le Maple Flag est aussi près qu’on peut l’être de la réalité.

Voici les participants des forces alliées et partenaires :

  • La force aérienne des États-Unis
  • La réserve aérienne des États-Unis
  • La garde nationale aérienne du Kentucky
  • Le Marine Corps des États-Unis
  • L’aviation royale (britannique)
  • L’armée de l’air française
  • L’armée allemande
  • L’armée belge

L’exercice Maple Flag se déroule en grande partie à l’intérieur du polygone de tir aérien de Cold Lake (CLAWR). Cet espace aérien unique permet l’utilisation d’une variété de systèmes d’armement réels et de simulateurs, et l’exécution de vols supersoniques.

Date de modification :