L’ARC souligne le 77e anniversaire de la bataille d’Angleterre

Article de nouvelles / Le 17 septembre 2017

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

Aviation royale canadienne

L’Aviation royale canadienne a souligné le 77e anniversaire de la bataille d’Angleterre aujourd’hui en tenant une cérémonie à l’Aéroport exécutif Gatineau-Ottawa, à Gatineau, au Québec.

Des anciens combattants, du personnel et des cadets de l’Aviation royale canadienne, accompagnés de la Musique centrale des Forces canadiennes, ont défilé pour commémorer les sacrifices des Canadiens et des pays alliés pendant cette bataille charnière de la Seconde Guerre mondiale, qui s’est déroulée au-dessus du sud-est de la Grande-Bretagne et de la Manche.

La cérémonie s’est amorcée par le chant de l’hymne national par Loreena McKennitt, colonel honoraire de l’Aviation royale canadienne, et s’est terminée par un défilé aérien d’appareils de l’Aviation royale canadienne, dont les Snowbirds des Forces canadiennes, pour honorer ceux qui ont fait le sacrifice suprême pendant l’été et l’automne 1940.

« Le travail accompli par ceux qui ont combattu pendant la bataille d’Angleterre continue d’inspirer les militaires de l’Aviation royale canadienne d’aujourd’hui », a dit le lieutenant-général Mike Hood, commandant de l’Aviation royale canadienne. « Leur détermination, leur bravoure et leur sacrifice, malgré l’adversité extrême et la pression gigantesque, ont permis d'empêcher les Allemands d’envahir l’Angleterre. Bien que le temps et la technologie aient changé beaucoup de choses à propos de l’Aviation royale canadienne dans les 77 ans depuis ce terrible été, nous n’oublierons jamais ceux qui nous ont précédés; leur bravoure et leur honneur seront toujours pour nous une source de motivation. »

Au sujet de la bataille d’Angleterre

Plus d’une centaine de Canadiens ont piloté des avions pendant la bataille d’Angleterre, de juillet à octobre 1940. Vingt-trois d’entre eux y ont perdu la vie. Des centaines de membres du personnel au sol ont aussi vaillamment servi pendant la bataille.

La bataille d'Angleterre représente la première fois qu’un escadron de l'ARC (1er Escadron de chasse, renommé 401e Escadron par la suite) participe aux combats de la Seconde Guerre mondiale. Des Canadiens avaient piloté précédemment des appareils dans des escadrons de la Royal Air Force (RAF) dans les Première et Seconde Guerres mondiales. Des Canadiens ont également servi comme pilotes dans le 242e Escadron (canadien) de la RAF et dans d’autres escadrons de la RAF pendant la bataille d’Angleterre.

La bataille d’Angleterre a commencé le 10 juillet 1940, par des attaques contre les ports, les convois et les stations de radar côtières de la Grande-Bretagne, puis s’est terminée à la fin d’octobre. Les combats les plus intenses ont eu lieu le 15 septembre, et se sont soldés par une victoire des Alliés. Deux jours plus tard, Hitler a reporté l’invasion prévue. Depuis, on célèbre la journée de la bataille d’Angleterre le 15 septembre ou autour de cette date.

Le succès des Alliés pendant la bataille d’Angleterre est en partie attribuable à une technologie importante, le radar, de même qu’à des installations de commandement et de contrôle permettant de déployer la puissance aérienne voulue au bon endroit et au bon moment pour contrer la menace. Bien qu’ils aient beaucoup évolué depuis, ces principes et cette technologie servent encore dans l’Aviation royale canadienne d’aujourd’hui.

Les historiens disent de la bataille d’Angleterre, à laquelle ont participé près de 3 000 membres d’équipage alliés, qu’elle constitue le moment décisif de la Seconde Guerre mondiale.

Winston Churchill, premier ministre britannique, a fait l’éloge des efforts courageux des équipages en prononçant la phrase célèbre suivante : « Jamais, dans l’histoire de la guerre, tant de gens ont-ils dû autant à aussi peu de personnes. »

Date de modification :