L’ARC rend hommage à « un jeune homme aux ambitions nobles qui a perdu la vie pendant son service militaire »

Article de nouvelles / Le 21 avril 2017

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour voir d'autres photos.

En 2017, l’Aviation royale canadienne célèbre le centenaire du Royal Flying Corps Canada, la toute première organisation militaire à former des pilotes sur le territoire du Canada.

Par les Affaires publiques de la 16e Escadre

L’Aviation royale canadienne a récemment rendu hommage à l’élève-officier James H. Talbot, première victime de l’aviation militaire au camp Borden, qui a perdu la vie le 8 avril 1917, un lundi de Pâques, pendant qu’il s’entraînait avec le Royal Flying Corps Canada (RFCC).

Le vendredi 7 avril 2017, une journée printanière glaciale et venteuse, un contingent de la 16e Escadre de Borden, en Ontario, s’est rendu à Dorchester, en Ontario, ville natale de l’élève-officier Talbot, pour tenir une cérémonie commémorative à son lieu de sépulture au cimetière Union. Le colonel Andrew Fleming, commandant de la 16e Escadre, a présidé la cérémonie, à laquelle ont assisté plusieurs résidents de la région et membres de la filiale 513 (Donnybrook) de la Légion royale canadienne.

L’élève-officier Talbot, qui avait 23 ans, faisait partie du premier groupe à s’entraîner au camp Borden, en avril 1917, dans le cadre du programme du RFCC. Il se trouvait à bord d’un avion Curtiss JN-4 Canuck, en compagnie de son instructeur, le sous-lieutenant George C. Husband, qui a survécu à l’écrasement.

L’Aviation royale canadienne célèbre cette année le 100e anniversaire du Royal Flying Corps Canada, la toute première organisation militaire à former des pilotes sur le territoire du Canada. Les activités de commémoration portent principalement sur la base des Forces canadiennes Borden, en Ontario, qui était la base principale du RFCC.

Au cours de l’année, d’autres activités auront lieu à Borden, berceau de l’aviation militaire canadienne.

Articles de journaux

 Voici deux courts articles parus dans le Toronto Star au sujet de l’accident :

MORT AU CAMP BORDEN
Le capitaine d’aviation Talbot, de Dorchester, militaire du Flying Corps, perd la vie.

Barrie, en Ontario, le 9 avril – Le capitaine d’aviation Harold Talbot, fils de John Talbot, maître de poste de Dorchester, en Ontario, a rendu l’âme à l’hôpital la nuit dernière par suite d’un accident survenu au cours d’un vol au camp Borden.

Le lieutenant George Husband subit des blessures

Le lieutenant George Husband, du Royal Flying Corps, originaire d’Oakville, en Ontario, et fils du commerçant en fruits Cameron Husband, logeant au 77 [?], rue Church, a perdu connaissance et a subi une fracture au bras quand son avion est tombé en panne dimanche dernier au camp Borden. Son apprenti, l’élève-officier Talbot, de Kitchener, a succombé à ses blessures à l’hôpital de Barrie.(12 avril 1917)

 

 

Date de modification :