L’aéronef de formation pour l’entretien des avions de recherche et de sauvetage arrive au Canada

Article de nouvelles / Le 28 janvier 2020

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d'images » pour l'agrandir.

Aviation royale canadienne

Le projet de remplacement d’aéronefs de recherche et de sauvetage à voilure fixe du Canada a franchi une étape importante : l’aéronef de formation sur l’entretien a quitté Séville, en Espagne, afin de se rendre au Canada.

Aux commandes de cet appareil, une variante du CC-295 conçue pour la formation, se trouve un équipage d’Airbus Defence and Space chargé de piloter l’avion jusqu’à son nouveau domicile, à savoir le nouveau centre de formation en recherche et en sauvetage qui verra bientôt le jour à la 19e Escadre Comox, en Colombie-Britannique.

Lors de son voyage vers Comox, l’aéronef de formation s’arrêtera à chacune des bases d’avions de recherche et de sauvetage (SAR) de l’ARC au Canada, dont la 14e Escadre Greenwood, en Nouvelle-Écosse, la 8e Escadre Trenton, en Ontario, et la 17e Escadre Winnipeg, au Manitoba. Ces courtes visites ont pour but de donner au personnel de l’ARC un aperçu de cet important outil de formation de la flotte d’avions de recherche et de sauvetage.

« Comme c’est le cas de tous les programmes, le projet de remplacement d’aéronefs de recherche et de sauvetage à voilure fixe du Canada repose sur l’atteinte de jalons. L’arrivée de l’aéronef de formation constitue un des jalons importants du processus global visant à rendre opérationnelle la flotte de CC-295 », dit Isabelle Latulippe, gestionnaire du projet.

L’aéronef de formation n’est ni conçu ni équipé pour effectuer des opérations de recherche et de sauvetage. Par conséquent, il ne compte pas parmi les 16 avions achetés dans le cadre du projet; il fait plutôt partie intégrante du volet de formation de la nouvelle flotte. Il servira à former les techniciens sur le retrait et l’installation de différentes pièces et composantes de l’avion, ainsi que sur d’autres aspects pratiques de l’entretien, avant qu’ils ne travaillent sur les avions opérationnels. Les premières variantes canadiennes de l’aéronef, qui posséderont tout l’équipement nécessaire à l’accomplissement de missions de recherche et de sauvetage, commenceront à arriver au Canada plus tard cette année.

Lorsque l’aéronef de formation arrivera à Comox, on le démontera afin de le remonter à l’intérieur du nouveau centre de formation, une étape cruciale dans l’établissement du programme de formation sur l’entretien du CC-295.

« Aucun aéronef ne peut voler sans qu’on en assure l’entretien. Cela dit, nous sommes emballés de savoir que l’appareil de formation s’en vient afin que nous puissions continuer à bâtir la collectivité d’entretien de la flotte de CC-295 », dit le colonel Dany Poitras, commandant de la 19e Escadre. « Même si cet aéronef n’est pas un appareil opérationnel, il s’agit néanmoins d’un élément crucial du projet global de remplacement des avions de recherche et de sauvetage et son arrivée représente un progrès concret. »

En plus de l’appareil de formation, le nouveau centre de formation en de recherche et de sauvetage se servira d’une variété de dispositifs de formation modernes comme des simulateurs de vol permettant la reproduction intégrale des mouvements, des simulateurs de poste de détection et beaucoup plus.


 

Joignez-vous à l'ARC : Osez vous surpasser

Les techniciens en météorologie observent, transmettent et prévoient les conditions météorologiques pour les opérations se déroulant sur les navires de guerre dans la Marine royale canadienne, dans les installations de l’Armée canadienne et dans les escadrons et les escadres de l’Aviation royale canadienne.

Leurs principales responsabilités sont les suivantes :

         - Observer et enregistrer les conditions météorologiques en surface, en mer et en altitude
         - Traiter, analyser et interpréter les informations à caractère météorologique
         - Faire fonctionner et assurer le maintien d’équipements et d’instruments météorologiques spécialisés
         - Informer le personnel de l’escadre, du navire ou de l’unité terrestre au sujet des conditions météorologiques actuelles et prévues
         - Prévoir les conditions météorologiques

http://forces.ca/fr/carriere/technicien-meteorologie/

Date de modification :