Commémoration des aviateurs disparus du Delta 673

Article de nouvelles / Le 31 octobre 2019

Cliquez sur la photo sous la rubrique « Galerie d’images » pour voir d’autres photos.

Par Joanna Calder

À l’approche du jour du Souvenir, le 11 novembre, nous rendons hommage à ceux qui ont servi, et continuent de servir, dans l’Aviation royale canadienne, particulièrement ceux qui ont fait le sacrifice suprême.

Au cœur de la forêt du Nouveau-Brunswick se trouvent quelques morceaux de métal tordus provenant d’une épave, en partie recouverts d’aiguilles de pin séchées. Ils sont là depuis 80 ans.

À proximité se dresse un nouveau monument de granit qui rend hommage aux deux aviateurs canadiens qui ont perdu la vie à cet endroit, les premiers à mourir en sol canadien pendant la Seconde Guerre mondiale.

La disparition du Delta 673

Bien que le Canada ait déclaré la guerre à l’Allemagne le 10 septembre 1939, la planification et la préparation en vue du conflit avaient déjà commencé pendant l’été. La protection de la côte est contre les attaques ennemies revêtait une très grande importance. Les aéronefs Northrop Delta du 8e Escadron, une unité de levé photographique de la station de l’ARC Rockcliffe, à Ottawa, ont changé de rôle afin de renforcer les patrouilles anti-sous-marines le long des côtes et au-dessus de l’océan Atlantique.

Le 27 août, six Delta ont quitté Rockcliffe pour se rendre à Sydney, au Cap-Breton, afin d’y remplir leurs nouvelles fonctions. Aux commandes du Delta 673 se trouvait l’adjudant James Edgerton « Ted » Doan, accompagné d’un mécanicien, le caporal Dave Rennie.

Le Delta 673 n’a toutefois jamais atteint Sydney. Le 14 septembre, après plusieurs retards dus à des problèmes mécaniques, l’adjudant de 2e classe Doan (sa promotion étant entrée en vigueur ce jour-là) et le caporal Rennie ont décollé de Lac-Mégantic, au Québec. Quelque part près de Plaster Rock, au Nouveau-Brunswick, l’avion a disparu. Malgré des recherches intensives, on n’a pas pu trouver l’épave ni l’équipage.

Pour en savoir plus sur les derniers jours de l’équipage du Delta 673 et la recherche de l’épave, cliquez ici.

Dix-neuf ans plus tard, des employés de J. D. Irving Limited ont découvert l’épave pendant l’arpentage d’un terrain près du lac Beaver Brook en vue d’y construire un chemin forestier. Les restes des membres de l’équipage avaient disparu après tout ce temps, mais certains éléments permettaient d’établir qu’ils n’avaient pas survécu à l’écrasement. Dix ans plus tard, on a transporté une partie de l’épave au Musée de l’aviation et de l’espace du Canada, à Ottawa, où elle est encore entreposée.

La commémoration

Le 14 septembre 2019, 80 ans exactement après la mort de l’adjudant de 2e classe Doan et du caporal Ritchie, un petit groupe a visité le lieu de l’écrasement pour commémorer la vie des aviateurs et souligner leur sacrifice. Plusieurs des participants se sont rendus à un terrain d’aviation situé à proximité à bord de deux hélicoptères CH-146 Griffon du 403e Escadron tactique d’hélicoptères, basé à Gagetown, au Nouveau-Brunswick.

J. D. Irving Limited a protégé cet endroit éloigné, qui est essentiellement la tombe des aviateurs. Le terrain ne peut donc pas servir à des fins d’exploitation forestière ou industrielle. En 2017, l’entreprise a aménagé un chemin forestier et un sentier menant au site et a installé une plaque explicative au nom de la section Turnbull (Nouveau-Brunswick) de la Canadian Aviation Historical Society (CAHS). Depuis, on y a érigé un monument de granit pour commémorer la mort des deux aviateurs.

« C’est un honneur pour notre famille et notre entreprise de participer à la cérémonie d’aujourd’hui […] Cet événement vise à faire en sorte que nous n’oubliions jamais la bravoure de ceux qui ont consenti le sacrifice suprême au service de notre pays, a déclaré James K. Irving, de J. D. Irving Limited. Nous avons commandé un monument spécial à cet endroit, qui rappellera à jamais, aux générations à venir, la bravoure de ces deux hommes. » M. Irving a ensuite invité les membres de la famille Rennie et le major‑général Blaise Frawley, commandant adjoint de l’ARC, à se joindre à lui pour dévoiler le monument.

« L’ARC accorde une très grande importance à l’histoire et au patrimoine, car c’est notre histoire qui nous définit », a déclaré le Mgén Frawley, ajoutant que le fait d’apprendre du passé nous permet de nous préparer à l’avenir.

« Je ne saurais être trop reconnaissant [à J. D. Irving Limited], d’abord et avant tout, d’avoir découvert le site et permis aux familles d’enfin tourner la page, mais aussi de l’avoir si bien préservé, d’avoir commémoré ces deux personnes et cet endroit et d'avoir déployé tous les efforts qui ont manifestement permis de préserver le lieu. Merci infiniment à toute l’équipe. »

Après l’inauguration, le major-général Frawley a remis un certificat à James et à Jim Irving au nom du commandant de l’ARC, « en reconnaissance du travail exceptionnel de J. D. Irving Limited, qui a su préserver l’histoire de l’ARC et honorer ceux qui ont perdu la vie au service du Canada ».

« Nous n’avons jamais rencontré Dave, mais nous avons l’impression de le connaître », a déclaré Shirley Routliffe, nièce du caporal Rennie, qui avait quinze ans au moment de la découverte de l’avion.

« Ce qu’a fait l’entreprise Irving et M. Irving, c’est incroyable. Les mots nous manquent, a-t-elle ajouté, la voix brisée. Je vous remercie donc infiniment. Il s’agit d’un beau monument et nos parents auraient aimé le voir, tout comme nos grands-parents. »

Mme Routliffe était accompagnée de Walter Bateson, neveu du caporal Rennie, et de Lynda Diepold, une autre des nièces de M. Rennie. Des éducateurs de la petite enfance qui travaillent à la réalisation d’un projet éducatif concernant cette histoire à l’intention des élèves ont également assisté à la cérémonie.

Harold E. Wright, de la section Turnbull de la CAHS, a joué un rôle important dans l’organisation de la cérémonie. Le major-général Frawley lui a également remis un certificat de reconnaissance le remerciant de ses efforts visant à préserver « l’histoire de l’ARC grâce à son travail dans la CAHS […] et à honorer la mémoire de ceux qui ont perdu la vie dans l’écrasement du Northrop Delta 673 ».

Lors d’un déjeuner après la cérémonie, M. Wright a exprimé sa gratitude aux nombreuses personnes et organisations qui ont contribué au succès de l’événement commémoratif.

« Je tiens à exprimer, en toute sincérité, nos sentiments de respect, de reconnaissance et de gratitude au personnel de J. D. Irving Limited, a-t-il déclaré. Nous ne connaîtrons jamais toute l’ampleur des efforts considérables que votre personnel a déployés pour rendre cette journée aussi significative. Au nom des proches de ceux que nous commémorons aujourd’hui, des personnes qui ont servi et qui continuent de servir dans nos forces armées, et des jeunes qui sont ici avec nous et qui porteront le flambeau, je vous remercie. »


 

Joignez-vous à l'ARC : Osez vous surpasser

Les administrateurs des services financiers offrent de l’aide sur le plan financier et du soutien en matière de ressources budgétaires dans le cadre des activités militaires.

Leurs principales responsabilités sont les suivantes :

         - Administration et services en finances
         - Tenue de livres générale
         - Soutien en matière de comptes créditeurs et comptes débiteurs
         - Services de gestion budgétaire

http://forces.ca/fr/carriere/administrateur-services-financiers/

Date de modification :