Canadair Starfighter (Lockheed)

Canadair Starfighter (Lockheed)

MND

Une vue saisissante d’un CF‑104 Starfighter du Centre d’essais techniques (Aérospatiale) transportant une pleine charge de bombes en grappes BL‑755.

Vue d’ensemble

Vue d’ensemble

Vers la fin de 1959, l’entreprise Canadair s’est vu confier la tâche de produire 200 exemplaires d’une variante d’attaque et de reconnaissance du F‑104 Starfighter conçu par Lockheed, désignée CF‑104, pour remplacer les F‑86 Sabre utilisés par l’ARC dans le cadre de l’OTAN. Cet avion avait plusieurs surnoms, certains flatteurs, d’autres moins (p. ex., « missile renfermant un homme » renvoyait à sa conception, alors que « fléchette de pelouse volante » et « faiseur de veuves » faisaient allusion au nombre élevé d’écrasements d’avions de ce type dans les premières années). Pour accomplir son rôle canadien, le Starfighter a fait l’objet de nombreuses modifications, en plus d’être doté d’équipement spécialisé. Le CF-104 pouvait mener des attaques à l’aide d’armes nucléaires et accomplir des missions de reconnaissance au moyen d’une nacelle spéciale montée sous son fuselage. Initialement, on a remplacé le canon M‑61 par un réservoir de carburant de 455 litres, mais, ultérieurement, l’avion ayant été appelé à jouer un rôle d’attaque traditionnel dans les Forces armées canadiennes, on y a réinstallé le canon de 20 mm. Le CF‑104 a été remplacé par le CF‑18 Hornet.

Désignation CF-104 A/D
Numéro de modèle F-104G / CL-90
Variantes Mk I (A), Mk II (biplace)
Rôle  Chasse, attaque et reconnaissance photographique
Date de mise en service 1961
Date de mise hors service 1984
Quantité 200
Service ARC et Forces armées canadiennes

Information tirée de l’ouvrage Canadian Combat and Support Aircraft: A Military Compendium, écrit par T.F.J. Leversedge © 2007. Traduction et reproduction autorisées par l’auteur.

Caractéristiques

Caractéristiques

Fabricant   Construction par Canadair avec l'autorisation de Lockheed
Équipage et passagers Un ou deux pilotes dans des sièges éjectables
Groupe motopropulseur Un turboréacteur General Electric (Orenda) J-79-OEL-7 capable de postcombustion (poussée de 4536 kg à 7167 kg en postcombustion)
Vitesse maximum Mach 2,2, soit 2 334 km/h (1 450 mi/h)
Vitesse de croisière Mach 1,2, soit 1 473 km/h (915 mi/h)
Plafond pratique 17 660 m (58 000 pi)
Autonomie 3 510 km (2 180 mi)
Poids à vide 6 387 kg (14 082 lb)
Masse brute 13 510 kg (28 779 lb)
Envergure 6,68 m (21 pi 11 po) sans les réservoirs au bout des ailes
Longueur 16,69 m (54 pi 9 po)
Hauteur 4,11 m (13 pi 6 po)
Surface alaire 196 sq ft (18.21 sq m)
Armement Possibilité d’un canon M61A‑1 de 20 mm, en plus de bombes, de missiles ou des réservoirs sous les ailes ou sur des pylônes de fuselage
Coût 1 200 000 $ (monoplace); 1 400 000 $ (biplace)

Information tirée de l’ouvrage Canadian Combat and Support Aircraft: A Military Compendium, écrit par T.F.J. Leversedge © 2007. Traduction et reproduction autorisées par l’auteur.

Empty weight
Date de modification :