Canadair Argus

Lutte anti-sous-marine

Canadair Argus

Archives du MDN

L’ARC a commencé à se servir de l’Argus, inspiré du Bristol de Britannia, en 1957, disposant ainsi de l’avion de lutte anti-sous-marine le plus avancé du monde. L’aéronef a assuré un service excellent et a connu une brillante carrière. Bien qu’on n’ait construit que 33 Argus, la Force aérienne en avait encore 31 lorsque l’aéronef a cessé de servir, en 1982, pour être remplacé par le CP-140 Aurora. PCN-99

Vue d’ensemble

Vue d’ensemble

L’Argus de Canadair construit au Canada était un avion hybride unique qui utilisait les ailes, les surfaces portantes arrière et le train d’atterrissage de l’avion de transport Britannia de conception britannique, en plus d’un fuselage non pressurisé totalement nouveau de conception canadienne. Il était équipé de différents moteurs de conception américaine. Un des avions de lutte anti‑sous‑marine les plus efficaces de son époque, l’Argus constituait l’appareil principal dont l’ARC se servait pour remplir son rôle maritime. Le Mark I et le Mark II différaient notamment sur le plan de l’équipement de navigation, de communication et de tactique électronique monté à l’intérieur. À l’extérieur, le Mark II présentait un radôme avant plus petit et disposait d’antennes de contre-mesures électroniques au‑dessus du fuselage. L’Argus a remplacé les avions de type Lancaster et Neptune antérieurement utilisés dans des rôles maritimes. Par la suite, il a cédé sa place au CP-140 Aurora actuel.

Désignation CP-107           
Numéro de modèle CL-20
Variantes Mk I et II
Rôle  Lutte anti-sous-marine
Date de mise en service 1957
Date de mise hors service 1982
Quantité 33
Service ARC et Forces armées canadiennes

Information tirée de l’ouvrage Canadian Combat and Support Aircraft: A Military Compendium, écrit par T. F. J. Leversedge © 2007. Traduction et reproduction autorisées par l’auteur.

Caractéristiques

Caractéristiques

Fabricant Version Canadair du Britannia de Bristol construite sous licence
Équipage et passagers Quinze personnes en tout, à savoir deux pilotes, un mécanicien de bord, un navigateur, un opérateur radio, quatre membres d’équipage de relève, ainsi que six opérateurs d’équipement de lutte anti-sous-marine
Groupe motopropulseur Quatre moteurs Wright R3370 TC981 de 3 700 ch
Vitesse maximum 463 km/h (288 mi/h)
Vitesse de croisière 333 km/h (207 mi/h)
Plafond pratique 7 376 m (24 200 pi)
Autonomie (distance) 8 190 km (5 089 mi)
Autonomie (temps) 26½ heures
Poids à vide 36 744 kg (81 000 lb)
Masse brute 67 192 kg (148 000 lb)
Envergure 43,38 m (142 pi 3½ po)
Longueur 128 ft 3 in (39.09 m)
Hauteur 11,2 m (36 pi 8½ po)
Surface alaire 192,77 m2 (2075 pi2)
Armement 3 629 kg de torpilles, de bombes, de grenades sous‑marines, de mines, etc.
Coût 5 513 000 $

Information tirée de l’ouvrage Canadian Combat and Support Aircraft: A Military Compendium, écrit par T. F. J. Leversedge © 2007. Traduction et reproduction autorisées par l’auteur.

128 ft 3 in (39.09 m)
Date de modification :