L'histoire de la 4e Escadre

Au début des années 50, une armée d'ouvriers en construction commençait à bâtir une base de chasseurs supérieure au cœur de la région de Lakeland. Un demi-siècle plus tard, la 4e Escadre poursuit cette tradition et continue d'être à la fine pointe de l'aviation de chasse militaire. L'année 2004 marque les noces d'or d'une relation unique entre la BFC Cold Lake et les communautés de la région de Lakeland. Pendant les cinquante dernières années, la ville de Cold Lake a joui d'une relation inégalée entre une base des Forces canadiennes et une communauté civile.

La 4e Escadre Cold Lake a vu le jour en 1952, lorsque l'Aviation royale du Canada a décidé d'y établir une base d'instruction de tir aérien. Au moment de choisir le site, de nombreux facteurs sont entrés en ligne de compte : la densité de population, l'accessibilité, les conditions climatiques, les possibilités d'exploitation future des ressources et les possibilités d'aménagement d'un aérodrome.

Le choix s'est arrêté sur un emplacement situé près de Grand Centre, en raison du bon drainage des terrains, d'une topographie sans relief et de la présence de dépôts de gravier à proximité.

Les travaux de construction de la station de l'ARC de Cold Lake ont débuté en 1952, et les opérations ont débuté avec l'arrivée du premier contingent militaire, le 31 mars 1954.

En 1953, le gouvernement fédéral a conclu une entente avec les provinces de l'Alberta et de la Saskatchewan pour l'utilisation d'une zone de 180 km sur 65 km comme polygone de tir aérien. C'était là le début de ce qui est encore aujourd'hui la « raison d'être » de la 4e Escadre Cold Lake et de ses opérations.

Le CLAWR, qui a évolué avec le temps, est considéré aujourd'hui comme l'un des meilleurs du genre au monde. D'une superficie de 1,17 million d'hectares, il chevauche la frontière de l'Alberta et de la Saskatchewan. Plusieurs caractéristiques toutes particulières du polygone en font un emplacement idéal pour l'entraînement aux opérations aériennes conjointes. La topographie du territoire, avec ses forêts denses et ses nombreux lacs, ressemble à celle de l'Europe et contraste avec le milieu désertique de la zone d'entraînement du sud-ouest du Nevada. Pour ces raisons, l'exercice de renommée internationale Maple Flag, dont le succès ne cesse de croître, a lieu tous les ans sur le polygone.

En 2004, la base de Cold Lake a franchi une étape de grande importance en fêtant sa 50e année d'activité et de services au sein des Forces canadiennes. Divers événements et festivités auront lieu pour célébrer cette réalisation historique.